La politique du képi et du casque

Claude Eerdekens parle d’une politique nuisible aux finances communales.

ÉdA – 202338925957

Claude Eerdekens, pour vous, les Communes sont mortes ?

Oui. À cause du triple transfert de charge du fédéral vers les Communes : la réforme des polices, la réforme des zones de secours et la réforme des pensions. À cause de cela, les Communes vont devoir se séparer de 15 000 à 30 000 personnes d’ici 2018. La politique du casque et du képi va mettre à mal la politique sociale et tout le travail des pouvoirs locaux.

Avec tous ces transferts de charge, les Communes wallonnes sont en voie de chypriotisation. On commence par ne plus pouvoir payer les fournisseurs, puis on doit liquider du personnel

Et vous pensez réellement que plus de pompiers professionnels vont plomber les finances communales ?

Madame Milquet veut plaire aux syndicats avec son projet de statut équivalent entre professionnels et volontaires.

En sachant très bien qu’elle ne sera probablement plus là, à cette place en tout cas après 2014. Et elle sait pertinemment que ce sont les Communes qui vont banquer. C’est tout simplement inadmissible.

Vous avez écrit au président de l’Union des Villes. Concrètement, vous lui demander quoi ?

Que l’UVCW soit un vrai syndicat revendicatif des Communes. Le problème de l’Union, c’est que ces administrateurs sont choisis par les partis. Et ils soutiennent donc la politique du fédéral et de la Région. Il est temps que l’Union sorte de son rôle de soumission. Il faut arrêter d’être au balcon. Maintenant, il faut être dans la rue.¦ M. Dum.

Nos dernières videos