POLITIQUE -

Marie-Dominique Simonet touchée par un cancer: les réactions se multiplient

Marie-Dominique Simonet touchée par un cancer: les réactions se multiplient

Marie-Dominique Simonet, atteinte d’un cancer, démissionnera de ses fonctions le 16 juillet.

Belga

Les réactions du monde politique se multiplient suite à l’annonce du cancer de la ministre de l’Enseignement, Marie-Dominique Simonet.

+ Atteinte d’un cancer, Marie-Dominique Simonet annonce sa démission

Charles Michel (MR)

Le président du MR Charles Michel dit avoir appris «avec émotion les raisons de la démission de la ministre de l’Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet», atteinte d’un cancer.

«Il y a des combats politiques qui peuvent parfois opposer des hommes et des femmes, mais quand la maladie rappelle, parfois cruellement, qu’ils ne sont que des hommes et des femmes, il est important de pouvoir se soutenir. Je souhaite sincèrement beaucoup de courage à madame Simonet dans le combat qu’elle s’apprête à mener contre son cancer», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Ecolo

«Nous tenons à saluer une femme politique de qualité, déterminée et chaleureuse et à lui témoigner toute notre sympathie et nos meilleurs vœux de rétablissement face à la maladie qui la frappe», indique jeudi soir Ecolo dans un communiqué.

Jean-Marc Nollet (Ecolo)

«Avec elle, pas question de se forger une opinion à l’emporte-pièce ni de se braquer si elle n’est pas convaincue de défendre ce qu’elle trouve juste», ajoute Jean-Marc Nollet, pour qui, cette «battante» ne manquera pas de mettre dans son combat contre la maladie «la force, le coeur et l’ardeur» dont elle fait preuve aussi dans son combat politique.

Joëlle Milquet(cdH)

Joëlle Milquet, ministre de l’Intérieur, a tenu à rendre «un magnifique hommage» à Marie-Dominique Simonet. «C’est une grande dame d’une grande simplicité mais avec aussi une très importante force de caractère. Je salue son travail. Elle a été une très grande ministre de l’Enseignement et j’espère qu’elle le redeviendra», a déclaré jeudi soir Joëlle Milquet par téléphone à Belga. «C’est une battante et elle peut compter sur moi».

André Antoine (cdH)

«Chapeau à ma soeur politique», a souligné pour sa part André Antoine, vice-président et ministre wallon. «André Antoine tient à rappeler à quel point cette femme dynamique et volontaire, a accompli des réformes de fond dans toutes les compétences dont elle a eu la charge. En matière d’enseignement, par exemple, c’est un parcours sans faute dont elle peut se targuer, avec notamment 1.500 enseignants de plus, à son initiative, et une importante réforme de la carrière des enseignants. Elle a aussi fait preuve d’une créativité inédite en ouvrant la certification scolaire aux apprenants de la formation professionnelle (IFAPME). Dans ce dossier, André Antoine souligne qu’elle a été pour lui plus qu’une collègue, mais une véritable partenaire», souligne un communiqué du cabinet du ministre. Le ministre lui souhaite «beaucoup de force dans son combat contre la maladie et lui exprime tous ses vœux de rétablissement».

Georges-Louis Bouchez (MR)

Philippe Moureaux (PS)

Le secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC)

Le SeGEC, secrétariat général de l’enseignement catholique, a salué l’action de la ministre démissionnaire. «Au cours de son mandat, elle a veillé à garantir une stabilité au sein du monde de l’enseignement. Il formule tous ses vœux de prompt rétablissement à la ministre», indique le SeGEC.

Nos dernières videos