Abdication du roi -

Abdication du roi : les cailloux dans la chaussure du prince Philippe

Abdication du roi : les cailloux dans la chaussure du prince Philippe

Le prince Philippe n’a jamais été à l’aise avec les médias.

AFP

Timidité, maladresse... le prince Philippe, futur roi des Belges, n’a pas toujours été bien vu. Surtout dans les médias. Ces derniers temps, le prince tente cependant d’améliorer sa communication devant les caméras.

Le prince Philippe n’aime pas les médias. Devant les caméras, celui qui deviendra roi des Belges le 21 juillet prochain, a toujours été timide, mal à l’aise et parfois maladroit.

On se souvient de l’épisode quelque peu douloureux de la marionnette thaï en mars dernier. Le prince n’était pas à l’aise face au pantin animé.

«Je voudrais quand même dire que parfois derrière ce côté réservé il y a peut-être une sensibilité aussi, et c’est souvent le cas chez les gens réservés», tentait de justifier le prince Philippe, en 2006.

Une timidité et un mal-être qui ont parfois provoqué, sous la pression, des dérapages et des maladresses. La presse flamande n’a d’ailleurs pas toujours été tendre avec lui.

1. Face au Vlaams Belang en 2004

En 2004, le prince Philippe s’attaque aux partis séparatistes flamands. «Celui qui s’en prend à la Belgique s’en prend à moi. Je peux être coriace si je veux. Je ne me laisserai pas marcher sur les pieds», avait-il déclaré à la télévision. Le Premier ministre, Guy Verhofstadt, l’avait alors rappelé à l’ordre.

2. Revendication libérale en 2005

En 2005, le prince Philippe signe une lettre de revendications de la FEB, à tendance libérale, sur l’action du gouvernement à propos du renouveau économique et environnemental de l’UE. De nouveau, Guy Verhofstadt intervient et demande au prince davantage de réserve.

3. Critiques sur sa mission en Afrique en 2006

En 2006, la presse flamande critique sa mission en Afrique du sud, soulignant l’absence du dynamisme du prince. Des critiques qui ont provoqué la colère de Philippe.

4. Clash avec deux journalistes flamands en 2007

Les critiques s’accumulent dans la presse flamande. En 2007, Philippe craque et s’énerve contre deux journalistes flamands. Selon Yves Desmet, rédacteur en chef du Morgen, il aurait dit à Pol Vandendriessche : «Si vous continuez dans ce ton critique sur moi je vais vous empêcher d’entrer au palais.»

Des améliorations

Mais, son mariage avec Mathilde est une bouffée d’air frais dans la vie du prince et la naissance de ses 4 enfants améliore l’image du futur roi.

Depuis quelque temps, le prince Philippe semble faire des efforts devant les caméras. Il est apparu détendu au milieu de la foule aux 20 km de Bruxelles et a posé, décontracté, auprès de Mickey en Californie.

En tout cas, si une opération séduction semble bel et bien en place, le prince devra encore faire ses preuves et surtout commencer à apprécier les médias.

Nos dernières videos