Une heure d’entraînement et pas l’ombre d’un stress montant : Maxime Braeckman et Kirsten Flipkens ont préparé cette demi-finale comme les tours précédents, hier après-midi.

«Ok, chacun sait qu’on est en demi-finale, et que l’instant sera forcément spécial, mais il n’y a pas de raison de modifier quoi que ce soit. Au contraire, la recette est justement de rester calme, indépendamment du contexte et de l’enthousiasme médiatique, et de rester concentré sur son propre jeu plus que sur l’adversaire, estime le Gantois. Le but ce sera précisément d’installer son jeu, si possible dès le début, de beaucoup varier et de faire jouer et bouger Bartoli. Car c’est une battante qui frappe fort (et des deux mains, en coup droit comme en revers) sur tout. Dans un bon jour, elle est très difficile à battre. Mais Kirsten n’a rien à perdre contre la Française, mieux classée qu’elle (NDLR : WTA 15 pour WTA 20 avant le tournoi). Ce sera son 2e match sur le Central et elle a déjà réussi son tournoi. Pour preuve, aussi, les félicitations très sportives de Kvitova et son coach après le 1/4. Et Kim Clijsters? Par superstition, elle ne téléphone pas, mais on sait qu’elle nous suit depuis les USA. Ce qui arrive à Flipper est magnifique et elle doit aussi en profiter. Ce sont des moments qui peuvent être uniques dans une carrière. Mais ce n’est pas fini. Elle peut avoir confiance en elle. On n’a en tout cas pas encore réservé de tickets retour…».

Ar.B.

Nos dernières videos