Ils sont fiers. Ils ont la misère dans les gènes

« Les hommes, comme les olives, sous le soleil de Montepuccio, étaient éternels. »

La terre est sèche et n’a rien à offrir. Les Scorta ont le soleil qui coule dans les veines. Ils sont fiers. Ils sont rudes. Ils ont la misère dans leurs gènes. La chaleur les rend fous. Condamnés à brûler, ils vivent leurs passions avec exagération. Et leur sensualité, leurs appétits violents de vie, de vivre et de vivres sont à la mesure de leur souffrance intérieure.

«Sous le soleil des Scorta » est un voyage sous le soleil brûlant du sud de l’Italie dans la région des Pouilles. Mais c’est aussi une odyssée à travers les rêves et les cauchemars d’êtres humains, de ceux qu’on se refile d’une génération à l’autre. Ce roman de Laurent Gaudé (prix Goncourt en 2004) est une merveille, un éblouissement, un banquet qui constitue l’un de ces livres parfaits à s’offrir au cœur de l’été. On le trouve en poche. Si vous n’y avez pas encore goûté, ne vous privez pas de ce régal.

«Parler une fois. Pour donner un conseil, transmettre ce que l’on sait. Parler. Pour ne pas être de simples bestiaux qui vivent et crèvent sous ce soleil silencieux.»

C.Ern.

«Sous le soleil des Scorta », Laurent Gaudé, J’ai lu, 248 p., 5€80

Nos dernières videos