Abdication du roi

«Votez pour moi » : entre André Lamy et le roi, c'est une longue histoire...

Réécoutez le "Votez pour moi" spécial abdication de ce jeudi matin

Bel RTL diffusait ce matin un «Votez pour moi» spécial abdication. Dans cette émission humoristique, André Lamy a imaginé la voix fictive du roi. Au point de devenir indissociables. Réaction.

Au fil des saisons de l’émission satirique Votez pour moi, sur Bel RTL, le roi Albert et son fameux «Nom de djeu!» sont devenus une véritable marque de fabrique. André Lamy en a même fait son répondeur téléphonique! Avec Olivier Leborgne et les auteurs de l’émission, ils ont interrompu leurs vacances pour une édition spéciale «abdication» qui sera diffusée ce jeudi matin sur Bel RTL.

André Lamy, vous êtes en vacances ?

(Avec la voix – fictive – d’Albert) Mais non, puisque j’abdique ! On ne peut pas être partout à la fois, nom de djeu… (rires)

Vous avez été rapidement au courant de la nouvelle ?

(Il reprend sa voix normale) Oui, Je l’ai appris quasi-tout de suite, dès que les rumeurs de l’abdication ont commencé à faire le tour des médias.

Voici quatre mois, dans « Panique au palais », en télévision, vous aviez justement pris comme thème l’abdication. La réalité rejoint la fiction…

En fait, il y avait deux possibilités : soit on parlait de l’enfant naturel d’Albert II, soit on parlait de l’abdication. Comme ce sujet devenait de plus en plus pressant et évident, on l’a utilisé. Voici un an, on avait pris comme thème la perte des dotations, avec Fabiola qui cherchait du pognon partout. Nous avions aussi été un peu visionnaires…

Dans ce numéro de « Panique au palais », vous présentiez Philippe comme quelqu’un qui n’était pas prêt à prendre la succession de son père… Réalité ou pure fiction ?

Dans « Votez pour moi », on ne fait jamais que retranscrire le ressenti des journalistes. Quand on voit les reportages, on se dit toujours que Philippe n’est peut-être pas prêt. Moi, personnellement, je ne le connais pas. Je ne fais – avec les auteurs Xavier Diskeuve, Benoît Noël et Vincent Peiffer – que véhiculer une certaine image telle qu’elle nous apparaît dans la presse.

Selon vous, pourquoi le roi abdique maintenant ?

Pour moi, la raison principale, c’est la santé. Je pense qu’il ne sait pas s’il sera encore là dans un an et qu’il vaut mieux arranger tout maintenant… En plus, avec le remous politique qu’il va y avoir en 2014… Je pense qu’il est en train de sauver la monarchie ! (rires)

Cette perspective de 2014, elle vous inquiète, avec Philippe à la barre ?

Il y a toujours la réforme de l’État qui est sur la table. Je suppose qu’ils vont faire en sorte que la monarchie n’ait plus qu’un rôle protocolaire. Ce qui devrait résoudre tous les problèmes.

Au niveau de « Votez pour moi », cette abdication va changer quoi ?

On va peut-être changer le générique. On mettra Philippe ou autre chose… Pendant un petit temps, on a eu Yves Leterme qui chantait la Marseillaise, puis on a eu le roi et ses « nom de djeu ! ». Mais le roi n’est qu’un personnage parmi d’autres… De toute façon, « Votez pour moi » continuera, car on va arriver dans une année d’élections et ce serait dommage de ne pas être présent.

Vous allez laisser la voix d’Albert un peu de côté ?

Je pense que je vais encore le faire sur scène jusqu’à la fin de l’année, car s’il abdique, il est toujours bien là. Je vais l’utiliser comme conseiller personnel de Philippe. Après, je pense que je le ferai moins, car il sera moins présent sur la scène médiatique. Mais bon, si vous prenez Fabiola, cela fait 20 ans qu’elle n’est plus reine, elle est toujours bien présente dans « Votez pour moi » ! En plus, pour Albert, on va pouvoir parler de l’ADN puisqu’il va pouvoir passer en jugement maintenant ! (rires)

Nos dernières videos