Personnes disparues : feu vert pour la banque de données ADN

Justice La Commission de la Justice du Sénat a adopté mercredi à l’unanimité une proposition de loi de la sénatrice Inge Faes (N-VA) visant à créer une banque de données ADN Personnes disparues, comme aux Pays-Bas.

Un avis sera demandé à la Commission de la vie privée, à la suite de quoi le texte pourra encore être amendé avant la discussion en séance plénière.

Cette banque de données répond à une demande de la Cellule Personnes Disparues de la Police fédérale. Elle sera installée auprès de l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie qui gère déjà les banques de données ADN «Criminalistique» et «Disparus».

Nos dernières videos