Formule 1 -

F1 : pneus mal montés et sous-gonflés à l’origine des crevaisons à Silverstone selon Pirelli

F1 : pneus mal montés et sous-gonflés à l’origine des crevaisons à Silverstone selon Pirelli

Le manufacturier ne précise pas les responsabilités des uns et des autres dans ces erreurs.

AFP

Les crevaisons dimanche au Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 sont notamment dues à un problème de montage et de sous-gonflage des pneus, a assuré mardi Pirelli, fournisseur exclusif de la F1, qui va apporter des changements dès le GP d’Allemagne, dimanche.

«Après une analyse exhaustive des pneus utilisés à Silverstone», le manufacturier italien signale plusieurs facteurs d’explication dans un communiqué.

«Des pneus arrières montés dans le mauvais sens: autrement dit, le pneu droit à la place du gauche et vice-versa sur les voitures qui ont souffert de défaillances. Les pneus fournis cette année ont une structure asymétrique, ce qui signifie qu’ils ne sont pas interchangeables (...) L’utilisation de pression de pneus excessivement basses ou dans certains cas, plus basses que celles préconisées par Pirelli (...) Des courbes particulièrement agressives dans les virages rapides, comme le virage 4 de Silverstone, théâtre de la plupart des défaillances. Par conséquent les pneus arrières gauches ont été affectés», détaille Pirelli.

Quatre des cinq crevaisons ont en effet touché les pneus arrières gauche, celles de Lewis Hamilton (Mercedes), Felipe Massa (Ferrari), et Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) et Sergio Pérez (McLaren).

Le manufacturier ne précise pas les responsabilités des uns et des autres dans ces erreurs, mais c’est bien lui qui monte les pneus sur les jantes, les écuries se chargeant ensuite de monter les roues complètes (pneus + jantes) sur les monoplaces.

Nos dernières videos