Le « Tragic Monday » de Serena

Serena « out », il ne reste que deux lauréates de Grand Chelem, Li Na et Kvitova.

AFP

L’hécatombe des stars a continué, hier, traditionnellement appelé « Magic Monday », vu la programmation de la totalité des huitièmes de finale, messieurs et dames.

Mais pour Serena Williams, ce fut plutôt « Tragic Monday »… L’Américaine a été sortie par l’Allemande Sabine Lisicki (WTA 24) 6-2, 1-6, 6-4. Une énorme sensation tant la N.1 mondiale semblait archi-favorite pour conserver son titre, elle qui restait sur une série de 34 victoires d’affilée, dont la finale de Roland-Garros. Ce titre est-il maudit pour celles qui croisent Lisicki à Londres dans la foulée de leur titre parisien ?

Entraînée depuis quelques semaines par notre compatriote Wim Fissette (ex-coach de Kim Clijsters), Lisicki, 23 ans, s’est, en effet, offert le scalp de sa 4e lauréate de Roland-Garros après Svetlana Kuznetsova (2009), Li Na (2011) et Maria Sharapova l’an passé. L’Allemande a désormais une belle chance dans un tableau où ne subsistent plus que trois membres du Top 10, la Tchèque Petra Kvitova (N.8), la Chinoise Li Na (N.6) et la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.4).

« Comme avec Clijstersà l’US Open 2009 »

«Sabine avait eu des matches difficiles aux tours précédents, elle avait dû bien jouer et son tennis était bien en place, admet Wim Fissette. Elle n’avait pas peur de Serena. En plus je sais d’expérience que contre l’Américaine, il y a toujours un moment où elle relève (un peu) sa garde. Ce fut le cas à 3-1, 40-15 pour elle au 3e set. Il faut être là alors et Sabine a bien saisi sa chance. Souvent l’unique… Le chemin vers la finale est encore long (Kanepi ce mardi, peut-être Li Na ensuite, si…), mais quand on bat (une bonne !) Serena, tout est possible. Je ressens un peu la même sensation qu’avec Kim à l’US Open 2009 (celui du retour): un feeling très positif. Je n’ai pas dit que c’est dans la poche. D’autant que je méfie du jour d’après quand on bat une joueuse du top…»

Ar.B.

 

Nos dernières videos