Ce qui fera mal à votre portefeuille

La famille papillon, des cernes sous les yeux, était donc au grand complet lundi matin pour présenter les restrictions diverses.

Belga

1. Titres-services

Le prix des titres-services passe de 8,5 à 9 € le 1er janvier 2014. Soyez prévenus : les titres achetés avant ce 31 décembre à 8,5€ ne seront valables que jusqu’au 1er avril 2014. Par ailleurs, la déductibilité fiscale des titres est désormais limitée à un total de 150 titres-services par an, soit environ 3 titres. Autrement dit, si vous utilisez plus de 150 titres sur une année, vous payez les surnuméraires au prix plein de 9 €, ce qui permet de bénéficier de l’aide de l’État au secteur mais plus de la fiscalité avantageuse. Le nombre de titres utilisés par ménage tourne autour de 105 titres par an.

2. Allocations familiales

La prime de rentrée scolaire est revue à la baisse d’environ 15 % dès maintenant et 15 % en 2014. Vous ne recevrez plus que 22 € pour les 0-5 ans (20 € en 2014), 50 € pour les 6-11 ans (43 € en 2014), 70 € pour les 12-17 ans (60 € en 2014) et 95 € pour les 18-24 ans (80 € en 2014). Les familles bénéficiant de suppléments sociaux sont exonérées de ces décisions.

Par ailleurs, les enfants nés avant 1996 recevaient des suppléments d’âge bien plus élevés que les plus jeunes. Ils bénéficiaient d’un régime transitoire qui de toute façon se serait arrêté pour eux dans quatre ans. Désormais, ils sont alignés sur les montants versés depuis 1996 à tous les autres enfants.

Par contre, on avait parlé de couper les allocations familiales à partir de 23 ans. Ce ne sera pas le cas (cette fois-ci, en tout cas).

3. Accises sur le tabac et l’alcool

Les accises sur le tabac ont déjà été augmentées deux fois en 2013, elles le seront une nouvelle fois de 8 %. Impossible de dire combien le consommateur paiera son paquet. Les fabricants peuvent choisir de répercuter ces 8 % de hausse ou pas complètement. Les accises sur l’alcool augmentent aussi de 8 %. Cela reviendrait 6 cent de plus sur une bière.

Par contre, les accises sur les carburants, dont le diesel, ou les combustibles de chauffage ne sont pas touchés.

4. Taxe immatriculation

Lors de la délivrance du certificat d’immatriculation, la taxe augmentera. Une partie de cette taxe servira à mieux sécuriser les véhicules face aux vols. Désormais, le certificat sera composé d’une partie à conserver dans le véhicule et une autre par le propriétaire. Le véhicule ne pourra être vendu que sur présentation des deux parties. Le nouveau certificat sera en papier protégé avec filigrane. Le double certificat sécurisé est compris dans le prix de la plaque d’immatriculation (30€). En cas de changement de voiture tout en conservant la même immatriculation (européenne), le prix du certificat sécurisé sera de 26€.

La mesure démarre ce 1er septembre.

5. TVA avocats à 21 %

Les avocats (voir cadrée) sont alignés en matière de TVA sur les huissiers et sur les notaires. Cela aura surtout un impact sur ce que paieront les particuliers, les sociétés pouvant, elles, récupérer ces frais de TVA.

C.Ern.

Nos dernières videos