Elle rêvait de naviguer sur une petite barque

Elle a traversé l’Atlantique sur un tout petit voilier en… fibre de jute construit au Bangladesh. Dingue Capucine? Pas du tout…

«Mais elle est complètement fêlée cette nana…» Les deux petits vieux, debout sur le ponton 5 du port de plaisance du Marin, en Martinique n’en démordent pas: «Faut être cinglé, non?»

L’objet de leur discussion se trouve dans l’eau, là, à leurs pieds: un minuscule voilier qui semble fait de bric et de broc. Le nom de ce petit voilier aux voiles couleur ocre: Tara Tari, construit avec de la fibre de jute et battant pavillon du… Bangladesh. Et au milieu des yachts suréquipés, il jure bien un peu.

À bord: la propriétaire, Capucine Trochet. 31 ans, journaliste et navigatrice française. Et aventurière aussi, un peu? «On me le dit parfois, sourit-elle…»

Partie de la Ciotat, près de Marseille, en novembre 2011, Capucine a rejoint les Canaries puis les îles du Cap vert avant de traverser l’Atlantique pour rallier la Martinique, en février 2013. Un curieux destin pour celle qui, plus jeune, avouait un net penchant pour la montagne.

«Quand j’étais petite, je rêvais pourtant que je naviguais seule sur une petite barque. À l’époque j’avais une serviette avec un dessin: une petite barque avec une voile rouge.» Comme Tara Tari.

Mais le bateau bengladi, ce ne sera pas pour tout de suite. Le parcours de vie de Capucine la conduira vers d’autres cieux.

À 17 ans par exemple, elle s’en va construire une école, avec 5 ou 6 amis, au Burkina Faso. Rien que ça. Et sans assistance ni aide d’ONG ou d’autres institutions… «Parce que quand on est ado, on pense que tout est corrompu… J’ai terminé le projet seule. J’avais 22 ans lorsque l’école tournait bien. Ca été une aventure formidable.»

On la verra aussi dans le désert libyen, en compagnie des nomades Kel Tamasheq «avec qui j’ai appris à cuire du pain dans le sable». Juste avant, à 24 ans, elle arpente la Cordilière des Andes, qu’elle traverse complètement du nord au sud. « Arrivée au détroit de Magellan, dans l’extrême sud, je me suis retrouvée face à l’océan. Immense. C’est là que j’ai su que le prochain voyage serait sur la mer.» Mais une maladie vient contrarier ses plans de transatlantique. Deux années à lutter, mais toujours avec le rêve de partir un jour sur l’eau. Puis Capucine se reconstruit. Et rencontre le bateau Tara Tari dont l’ancien propriétaire ne savait que faire.

«Ca tombait bien, la philosophie du bateau me convenait parfaitement: la simplicité, le retour aux fondamentaux. » Sans oublier écologie et solidarité. Car Tara Tari est un bateau expérimental. Construit au Bangladesh et en fibre de jute, il constitue une alternative à la fibre de verre, coûteuse et peu écologique, intéressant quand on sait que le Bangladesh est riche en jute… Et pourquoi pas construire des bateaux de pêche en fibre de jute? Le projet est déjà bien avancé là-bas. Tara Tari, lui, n’a plus rien à démontrer en terme de fiabilité puisqu’il avait déjà navigué du Bangladesh vers la France en 2010 et 2011. Carrément.

Capucine reprend donc le bateau et monte son projet. Méthodiquement. «La clé de la réussite réside dans la préparation. C’est primordial.» Mot d’ordre: simplicité. « On peut tout ajouter, mais on ne peut rien lui enlever, l’essentiel y est. Le point le plus important? La sécurité.» Le projet est bien ficelé. Elle connaît Tara Tari sur le bout des doigts. Des grands noms de la course à voile hauturière la soutiennent. Et le 17 novembre 2011, elle largue les amarres… Pour arriver en Martinique le 23 février 2013 au terme d’un voyage riche en aventures et émotions.

Et maintenant? Capucine étudie la possibilité de ramener Tara Tari en France, en passant par le… Pacifique mais avec sans doute une aide logistique. À voir donc… Dingue la nana? Pas sûr. « il faut avoir des rêves, sourit-elle. Et les réaliser simplement n’a rien d’insurmontable. Il faut y croire. » Et oser.

Jeudi : Personne n’aime les tempêtes en mer, mais quand on en croise une, faut faire avec… Nous avons en croisé une seule. Mais elle a été terrible….

Nos dernières videos