France La présidente du Front national et eurodéputée, Marine Le Pen, a persisté à comparer les prières de rues de fidèles musulmans en France à une « occupation », lundi, à la veille de sa possible levée d’immunité parlementaire pour ces mêmes propos.

Sur la chaîne de télévision LCI, la présidente du FN s’est targuée « d’avoir osé dire ce que tous les Français pensent, c’est-à-dire que les prières de rue – dont je leur indique qu’elles continuent à se dérouler sur le territoire français – sont une occupation ». Elle est poursuivie par la justice française suite à une plainte déposée en 2010. Le Parlement européen se prononcera ce mardi sur sa levée d’immunité, ce qui pourrait conduire à son inculpation pour « incitation à la haine raciale ».

Nos dernières videos