FOOTBALL - Amical

Virton - Givry : les images

La logique a été respectée, samedi, sur le green de Villance, mais plus que le résultat final, cette rencontre était avant tout l’occasion de voir à l’œuvre une première fois les transferts virtonais et découvrir sous un nouveau maillot les néo-givrytois .

Du côté virtonais, c’est même une équipe assez inédite qui démarrait la partie. On ne retrouvait, en effet, que trois titulaires de la saison passée, en plus de De Almeida, au coup d’envoi. Comme prévu, les deux portiers en test ont eu droit à une mi-temps chacun, alors que Prempeh a évolué pendant 45 minutes en défense centrale et la moitié du second acte dans l’entrejeu, avant de céder sa place à Marvin Étienne.

Frank Defays avait positionné ses ouailles dans un 4-4-2 assez classique, Raboteur, Blaise, Prempeh et Zimmer prenant place en défense . Dupuis était logiquement confirmé en milieu défensif et en charge de faire le travail derrière De Almeida. En numéro 10, à la place de Delaby, auteur du but d’ouverture, le jeune Virtonais a étalé toute sa classe et rappelé qu’il faudra compter avec lui cette saison. Les flancs étaient confiés à Croizet et Focki, pendant que Cornet et Dufour évoluaient en front d’attaque.

S’il est sans doute trop tôt pour tirer des jugements, la belle prestation de Yohan Croizet, auteur de deux buts, est à souligner. Le dernier arrivé des transferts gaumais a démontré un joli touché de balle et du sang-froid devant le but.

«Les nouveaux sont venus confirmer qu’il y avait du potentiel dans ce groupe, analyse Frank Defays. De ce point de vue-là, j’ai vu des choses rassurantes. Au niveau du collectif, il y a, par contre, encore du travail, mais c’est tout à fait normal. »

Avec un recrutement totalement régional, toutes les têtes étaient déjà connues en face, dans le camp des Canaris.

Les nouveaux ont eu l’occasion de porter une première fois leur nouvelle vareuse, notamment Burnotte à l’arrière droit, Gourmet dans l’axe défensif, Leva et Ben Saïda sur les flancs et Copette en attaque. Alors que Demazeret a suivi la rencontre des tribunes, Roset, Marcolongo et Toussaint sont entrés au jeu en seconde mi-temps.

Les hommes d’Éric Picart ont déjà donné raison à leur coach en n’omettant pas de mettre le pied, avant de céder physiquement dans le final. «Pour nous, c’est un match de très bonne qualité, confirme le mentor. C’est logique de voir émerger Virton, mes joueurs étaient émoussés. Malgré tout, c’est de bon augure pour la suite, surtout qu’il me manquait cinq, six joueurs. Il a fallu dix, quinze minutes, mais mon groupe a su s’adapter et se mettre au niveau des échanges. »


 

Retour sur ALSPORTS Contactez-nous Facebook ALSPORTS
Nos dernières videos