article abonné offert

Verdur Rock : le ré veil tardif des festivaliers

Verdur Rock : le ré veil tardif des festivaliers

1,78 mètre et des compos remusclées par des guitares plus rock : la Grande Sophie a eu de la présence.

Eda – Florent Marot

Le Verdur’2013 a roulé au diesel. Les festivaliers se sont réveillés sur le tard. Mais avec Hyphen Hyphen ou l’espace electro, il y a des raisons de garder le sourire.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 73 des 389 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos