Pas de condamnation pour meurtre dans l'affaire relative à la mort de Renate Jonkers

La cour d'assises du Brabant flamand a reconnu Bettina Van Berckelaer coupable de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Remco Van Dijk, Davy De Bakker et Ben De Bakker sont eux condamnés pour négligence coupable. Les quatre accusés devaient répondre du meurtre de Renate Jonkers dans la nuit du 30 au 31 décembre 2007 à Assent dans la commune de Bekkevoort (Brabant flamand). La victime était décédée lors d'un rituel de guérison d'une secte satanique sous la direction du désormais défunt Drazen Zabek.

Le jury populaire a rejoint les conclusions des médecins légistes et les déclarations des accusés. Renate Jonkers est décédée de strangulation lors d'un rituel spirituel mené par Drazen Zabek. "Le jury n'a discerné aucune intention de tuer chez les quatre accusés", a lu le président de la cour.

Bettina Van Berckelaer a été chercher la corde destinée à attacher la victime. Elle savait que la guérison qui allait s'en suivre allait être particulièrement violente, mais elle ignorait que cela allait mener à sa mort, a estimé la cour.

Les trois autres accusés sont condamnés pour négligence coupable. "Ils ont sciemment refusé d'aider la victime et leur intervention ne les aurait pas mis en danger. Cependant, il n'est pas prouvé que leur intervention aurait permis de sauver la vie de la victime. Ils ne pouvaient pas prévoir les pulsions de Drazen Zabek", indiquent les motivations du jury.

Le procureur général a requis quatre ans de prison pour Bettina Van Berckelaer et un an de prison pour chacun des trois autres accusés.