Monde -

Le programme de surveillance américain « Prism » aurait permis de déjouer un attentat en Belgique

Le programme de surveillance américain « Prism » aurait permis de déjouer un attentat en Belgique

Malika El Aroud avait été condamnée à 8 ans de prison.

Associated Press / Reporters

Le très controversé programme de surveillance américain «Prism» aurait permis d’éviter un attentat suicide en Belgique selon CNN.

Selon des responsables de l’antiterrorisme américain, le programme d’écoute et de surveillance «Prism», révélé par Edward Snowden, un ex-agent de la CIA, a permis d’éviter une cinquantaine d’attentats dans le monde. Parmi ceux-ci, un attentat suicide planifié en Belgique en 2008.

Cet attentat a pu être déjoué grâce aux données recueillies par «Prism», notamment des e-mails et coups de téléphone entre Malika El Aroud et Moez Garsallaoui, deux terroristes d’Al Qaïda, qui planifiaient un attentat sur notre territoire.

Ils ont été arrêtés en 2008 et condamnés à 8 ans de prison pour terrorisme.

Les autorités américaines multiplient les efforts pour convaincre de l'utilité des programmes de surveillance électronique, après les révélations de l'ex-agent de la National Security Agency (NSA) Edward Snowden.