diables rouges/Le bulletin de USA – BELGIQUE -

De Bruyne, le king d’USA-Belgique

De Bruyne, le king d’USA-Belgique

Belga

Les Diables ont livré un match correct. Kevin De Bruyne a été au-dessus du lot.

MIGNOLET (6) : Il n’a vraiment pas été aidé par ses défenseurs sur le but égalisateur. Ne peut rien sur le… penalty. Sinon, lui, il n’a rien eu à faire.

ALDERWEIRELD (6,5) : Match sobre et efficace. Ce pourrait donc être lui qui tiendra la place d’arrière droit contre les Serbes. Il s’est vu injustement sanctionné d’un penalty : il avait le coude le long du corps.

KOMPANY (6) : Il perd son duel aérien avec Dempsey sur le corner du 1-1. S’il a sans doute appris un peu à «choisir ses matches», celui-ci, aux USA, n’était pas en tête de liste.

VERMAELEN (6) : Une demi-heure correcte dans laquelle son manque de rythme n’est pas apparu. Et puis la blessure! Il va passer un examen dès son retour en Belgique.

VERTONGHEN (6,5) : Très bon début de match. Un passage dans l’axe suite à la blessure de Vermaelen. C’est sans doute lui qui jouera à cette position, à droite de Kompany, si le défenseur d’Arsenal est «out» contre la Serbie.

FELLAINI (6,5) : Il a tenu son rôle devant la défense et a même inscrit son petit but. De là à dire qu’il peut concurrencer au poste de récupérateur un Witsel en forme, il y a de la marge. Par contre, une association, comme dans le bon vieux temps…

DEFOUR (6,5) : Le médian de Porto a organisé le jeu à côté de Fellaini. Tout bon assist pour Christian Benteke sur le 1-4. Defour est en forme!

DEMBÉLÉ (5) : Toujours sa mauvaise habitude, par moments de redescendre trop., Il a passé 40 minutes assez discrètes, mais toujours classieuses avant de quitter le jeu, malade. Remplacé par Benteke.

MIRALLAS (7) : Jolie pichenette pour le 0-1. Son 7e but en équipe nationale. Mention spéciale pour sa chorégraphie «base-ball» d’après-but.

DE BRUYNE (8,5) : L’accélérateur des Diables,, en l’absence d’Eden Hazard, c’est lui. Il est tellement collectif que c’en est un… plaisir partagé.

LUKAKU (7) : Hors-jeu sur le premier but (validé) que Mirallas marque grâce à lui. Il se met hors position sur le 1-1 de Cameron. Et est hors-jeu d’un bras sur son (joli) but refusé.

POCOGNOLI (7) : Un match très convaincant. Dans le coup dès sa montée au jeu. Il a… doublé le temps de jeu (1h) qu’il avait accumulé en équipe nationale depuis quatre ans. Véridique!

BENTEKE (8) : Placé fort bas (à la place de Dembélé), il a eu un tout petit peu mal à trouver ses marques, lui, qui, d’habitude, occupe le poste en pointe. Mais dès qu’il a fallu être à la bonne place pour marquer, il l’a fait. Magnifique sur le 1-4. 5e et 6e buts internationaux.