tournai

Une palme d’or pour le karaoké des personnalités

Le 7e karaoké (comme… septième art, thème 2013) a tenu toutes ses promesses, sous les yeux d’un public conquis et de confrères de France 2 ébahis.

Sans doute les Tournaisiens qui assistent d’année en année au karaoké des personnalités prennent-ils toujours autant de plaisir, et sont-ils encore surpris par l’inventivité dont fait preuve toute l’équipe d’Enfoirés made in Wapi pilotée par Ludivine Dedonder. Ils savent que ça existe, que c’est comme ça. De ce point de vue-là, il n’y a plus d’étonnement. Ce n’est pas le cas de ceux qui découvrent l’affaire… Pour l’occasion, l’équipe de France 2 qui suit Daniel Senesael, au titre de «maire de Depardieu  » – l’Estaimpuisien a annoncé qu’il inviterait Gégé l’an prochain – avait fait le déplacement. Après trois heures de gala, le trio se marrait toujours autant, n’en revenant pas que des bourgmestre, échevins, députés, avocats, commerçants, journalistes, puissent se réunir pour offrir une fête où la performance côtoie l’autodérision. Certes, certaines voix apparaissent plus douées que d’autres – Vincent Mariano, qui a plus de coffre que le vrai Luis!, Sabrina De Mey, sur la chanson de Titanic, avec décors et effets spéciaux plus vrais que nature, etc. – des corps plus élastiques et des profils plus raides. L’essentiel n’est vraiment pas là : celles et ceux qui étaient dimanche à la halle-aux-draps le vivent comme ça. Et c’est très bien ainsi.

G.E et P.L.