Une bonne nouvelle dit Gaïa, qui veut une loi

Pour le lobby du bien-être animal c’est évidemment une victoire. « Ce protocole d’accord c’est une très bonne nouvelle, dit Anne De Greef, directrice de Gaïa.

2018 ce n’est pas tout de suite, mais c’est acceptable pour nous à condition que cela soit inscrit dans une loi. »

Et c’est sans doute bien parti pour être le cas. Laurette Onkelinx, la ministre compétente pour cette matière, n’avait d’ailleurs pas dit non mais, s’agissant de bien-être d’animaux de rente (vendu pour la consommation), elle était obligée de renvoyer aux Régions pour avis.

«En Wallonie, le ministre Di Antonio semblait d’accord et en Flandre, Kris Peeters avait demandé qu’un accord soit d’abord trouvé avec le Boerenbond et les acteurs du secteur», indique Anne De Greef. Ce qui est donc le cas aujourd’hui.

Déjà bannis de beaucoup de magasins

Pour Gaïa, la discussion sur les éventuels risques du vaccin d’immuno-castration est sans fondement scientifique. La viande de porcs castrés de cette manière est vendue depuis de nombreuses années et les consommateurs ne s’en plaignent pas, dit l’association.

C’est Colruyt qui avait ouvert la voie en refusant la viande de porcs castrés chirurgicalement mais, depuis, beaucoup d’autres magasins vendent de la viande d’animaux castrés avec le vaccin de Pfizer : Delhaize, Makro, Carrefour, Reynmans,… «Seul Intermarché reste à convaincre.»

Et les alternatives au vaccin? L’anesthésie et les analgésiques c’est exclu, dit l’association de défense des animaux qui juge ces techniques peu efficaces.

Seule alternative pour Gaïa : le mâle intact, donc non-castré. «Mais cela implique alors un autre management des élevages avec, notamment, plus d’espaces pour les animaux afin d’éviter les phénomènes de violence entre mâles, dit Anne De Greef. Mais il faut reconnaître que si le laboratoire Pfizer, qui a intérêt à vendre ses vaccins, est très actif pour encadrer les éleveurs, ceux-ci sont peu soutenus et aidés pour mettre en place de telles solutions pour l’élevage de porcs non-castrés.»