Politique -

« La succession du roi pas discutée au sein du gouvernement »

« La succession du roi pas discutée au sein du gouvernement »

Selon Di Rupo, l’abdication du roi n’a pas encore été discutée au gouvernement.

BELGA

L’abdication du roi Albert II et l’arrivée sur le trône du prince Philippe n’a encore jamais été discutée au sein du gouvernement fédéral, a assuré lundi après-midi le Premier ministre Elio Di Rupo au Parlement.

Interrogé en commission de la Chambre par Théo Francken (N-VA) sur de récents articles de presse relatifs à l’avenir du chef de l’Etat, le Premier ministre a réfuté tout plan gouvernemental en la matière.

«Je ne veux pas vous décevoir, mais le gouvernement n’est pas en train d’élaborer des scénarios dans la cave de l’un ou l’autre café à la lumière d’une bougie», a répliqué Elio Di Rupo. «Le sujet n’a pas encore été discuté au sein du gouvernement».

Toute l’énergie du gouvernement est pour l’heure orientée vers la réforme du pays, l’assainissement budgétaire et le renforcement du pouvoir d’achat des Belges, a ajouté le chef du gouvernement.

Celui-ci fut également interrogé par la N-VA et le Vlaams Belang sur l'état d'avancement de la réforme des dotations accordées aux membres de la famille royale prévue dans la 6e réforme de l'Etat.

Selon Elio Di Rupo, de nombreuses réunions ont déjà abordé les aspects techniques. Dès que ces discussions techniques seront terminées, les huit partis de la majorité institutionnelle auront alors une discussion au niveau politique.

Ceci ne sera toutefois possible que lorsque les textes sur le 2e volet de la réforme de l'Etat (transferts de compétences et loi de financement) auront été déposés auprès du Conseil d'Etat, a-t-il précisé.