Enseignement

Moins d’étudiants étrangers en logopédie

Moins d’étudiants étrangers en logopédie

Dès la rentrée prochaine, il y aura 30 % maximum d’étudiants étrangers en logopédie.

Reporters

La fédération Wallonie-Bruxelles a pris de nouvelles mesures pour limiter le nombre d’étudiants étrangers dans les filières paramédicales, comme l’orthophonie, pour lutter contre l’afflux des Français qui représentaient parfois plus de la moitié des inscrits ces dernières années.

À partir de la rentrée prochaine, le contingent d’étudiants «non-résidents» sera limité à 30 % en première année des filières logopédie-orthophonie et audiologie, comme cela est déjà le cas dans la médecine, la dentisterie ou la kinésithérapie. Les étudiants français sont particulièrement visés car ils représentent l’essentiel des étrangers inscrits dans ces écoles, où l’entrée n’est pas soumise à un concours, contrairement à la France. Sur un total de 1 238 étudiants inscrits en première année d’orthophonie en Belgique francophone à la rentrée dernière, 837 étaient des «non-résidents».

Nos dernières videos