MUSIQUE - SESSION ACOUSTIQUE

Live buzz avec The Happy : éclectisme et bonne humeur

Nouveau groupe flamand, The Happy apporte une touche de fraîcheur pop dans le paysage musical. Premier album : «Guilty Pleasure ». Signé chez Sony, The Happy, c’est la réunion de quatre jolies musiciennes-chanteuses (Isolde Lasoen, Charlotte Caluwaerts, Naima Joris et Janne Vanneste) et d’un solide gaillard barbu (Reinhard Vanbergen).

Ces noms ne vous disent sans doute rien, mais certains ont déjà accumulé pas mal d’expérience dans d’autres formations : Isolde comme batteuse, percussionniste et chanteuse avec Daan, Naima Joris dans le groupe Isbells et Reinhard Vanbergen comme fondateur et guitariste pour Das Pop.

Pas un nouveau « girls band »

« Isolde et Reinhard se connaissent depuis au moins quinze ans, sourit Naima. Ils étaient ensemble au conservatoire, section jazz. Ils ont toujours voulu travailler ensemble mais n’avaient jamais le temps à cause de leurs projets. Et maintenant, voilà, ils ont créé The Happy. »

Mais plutôt que de rester à deux, ils ont ouvert le groupe à d’autres voix. «Reinhard avait écrit quelques morceaux et il m’a invité à les écouter, poursuit Isolde. Et puis il a invité Janne et Charlotte, et comme il ne pouvait pas choisir, il les a prises toutes les deux. Et moi je lui ai proposé d’ajouter Naima. »

Le premier titre, 218, dans notre première vidéo ci-dessus.

Nous vous invitons a régler le niveau de lecture sur HD pour une qualité d'image et de son optimale.

Attention, il ne faut surtout pas assimiler The Happy à un énième «girls band ». Tout d’abord parce que Reinhard Vanbergen est bel et bien là pour la dose de testostérone. Ensuite, tous les membres du groupe écrivent, chantent, composent. Enfin, le répertoire de The Happy – assez éclectique – est à des années lumières d’une musique commerciale. On y trouve une alternance entre des morceaux pop et d’autres plus rock, avec une touche vintage dans les arrangements et l’orchestration avec des cordes. «J’aime le son des années 70 et surtout les chœurs de femmes dans la musique disco », précise Reinhard Vanbergen, qui aime aussi l’éclectisme. «Quand je vais à un concert, je m’embête après une demi-heure. J’aime quand il y a de la variété. »


No A&R :
 


Plaisirs coupables

L’album s’intitule Guilty Pleasure (NDLR : Plaisir coupable). L’occasion évidemment de demander à tous de nous avouer le sien. «Moi j’aime rester dans les hôtels chics, même si ce n’est pas vraiment nécessaire », avoue Isolde. Janne reconnaît son penchant pour la nourriture, tandis que Charlotte confesse, un peu honteuse, qu’elle aime bien les chansons très romantiques. «Total Eclipse of the Heart, dit-elle dans un grand éclat de rire. Je rougis déjà! C’est vraiment ‘guilty’!»

Le «guilty pleasure » de Naima, c’est d’aimer le film L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, avec Robert Redford, ce qui suscite un «My god ! » réprobateur de Reinhard. «Mais moi aussi, j’ai beaucoup de plaisirs coupables. Certains ne sont pas pour la presse (sourire). Mais je vais dire que je suis honteux d’aimer Ace of base ! » L’éclat de rire général souligne la bonne ambiance dans le groupe, qui ne peut finalement s’appeler autrement que The Happy.
 

Miracles and wonders :
 

 

The Happy, «Guilty pleausre », Sony Music.

The Happy sur internet.

Cette session a été réalisée en collaboration avec Nostalgie.

Toutes nos sessions acoustiques Live buzz.

 

Nos dernières videos