football - Division III nationale B

Dans le rôle du joker ou du titulaire ?

Dans le rôle du joker ou du titulaire ?

Abdelkadous débutera peut-être la partie ce soir.

ÉdA – 202010355920

Huy   Ce soirVirton   20 h

Monté au jeu pour les vingt dernières minutes à Maasmechelen, Billel Abdelkadous a délivré l’assist qui a permis à Renaud Emond de réduire la marque à 3-1. À l’aller, contre cette même équipe de Maasmechelen, il s’était fait remarquer d’une tout autre façon : entré à la 89e, il avait été remplacé une minute plus tard, après avoir tenté une action beaucoup trop individualiste sur un contre que les Virtonais menaient en supériorité numérique.

Une fameuse leçon pour un garçon qui aime cajoler le ballon et qui, depuis lors, s’évertue à jouer de manière plus collective et lucide même si le naturel reprend parfois le dessus. C’est sans doute pourquoi il n’a pas encore glané ses galons de titulaire et doit se contenter, depuis le 4 février et la victoire contre La Calamine (4-1), d’un rôle de joker en fin de partie. Un rôle dans lequel il se met plus aisément en évidence que lorsqu’il a la possibilité d’entamer une rencontre (lire ci-joint).

Régularité

Cette opinion, l’ancien joueur de Bleid et Amnéville ne la partage toutefois pas. «J’ai aussi livré de bons matches en tant que titulaire, dit-il. Notamment à Ciney où je marque deux buts et délivre deux assists. Maintenant, il faut que j’apprenne à devenir régulier. C’est sans doute ce qu’il y a de plus dur pour un footballeur, mais avec le travail et la confiance, ça vient plus facilement.»

Auteur récemment de bonnes entrées contre Maasmechelen (un assist) et Tournai (un essai sauvé sur la ligne en fin de match), Abdelkadous pourrait débuter la partie ce mercredi puisque Delaby est suspendu. Par la suite, Yéyé devra aussi purger une suspension et l’enchaînement des matches va sans doute contraindre Defays à faire souffler certains de ses titulaires. «J’espère en effet obtenir plus de temps de jeu dans ces prochaines semaines, enchaîne le petit gaucher. Même si on n’est jamais content de s’assoir sur le banc, je tente de m’accrocher et je donne le maximum quand je monte au jeu. Comme samedi à Maasmechelen. À 3-2, j’ai jeté un œil au chrono et j’y ai vraiment cru, mais la défense du Patro s’est bien regroupée en fin de partie. On a grillé un joker, mais il n’y a rien de mal fait. On se doit toutefois de l’emporter ce mercredi si on veut rester bien placé dans la course au titre.»

Nos dernières videos