Arabie saoudite Le ministère de la Justice a enregistré la première Saoudienne comme avocate stagiaire, ce qui ouvre la voie devant les femmes pour le plein exercice de ce métier dans le royaume ultraconservateur, a annoncé mardi à l’AFP un militant des droits de l’Homme.

Jusqu’ici, les Saoudiennes diplômées pouvaient travailler dans des cabinets d’avocat mais n’étaient pas autorisées à plaider devant les tribunaux.

Une avocate stagiaire pourra désormais ouvrir son propre cabinet après un stage de trois ans dans un cabinet juridique.

L’Arabie saoudite suit une version rigoriste de l’islam et les femmes ne sont pas autorisées à conduire ou à voyager sans la compagnie d’un proche. Ces règles et l’interdiction de la mixité rendent difficile l’accès des femmes à divers métiers.

Le roi Abdallah, un prudent réformateur, a cependant nommé le 11 janvier trente Saoudiennes au Conseil consultatif, une instance qui n’a pas le droit de légiférer mais conseille le gouvernement sur les politiques générales du pays.

Les femmes seront également autorisées à voter lors des prochaines élections municipales en 2015.

Nos dernières videos