emploi -

Pic de faillites dans la construction

Pic de faillites dans la construction

-

fotolia

La crise frappe un peu partout mais le secteur de la construction figure parmi les plus touchés. La crise économique persistante mais aussi l’hiver rude sont pointés comme causes.

Entre décembre 2012 et février 2013, 508 entreprises du secteur de la construction ont dû déposer le bilan, ce qui représente une augmentation de 8,4%, indique le baromètre de la construction d’avril 2013 publié ce mardi par la Confédération Construction.

Le baromètre montre que l’appréciation de la conjoncture par les entrepreneurs reste négative. La proportion d’entrepreneurs pessimistes a augmenté, à 21,7%, tandis que le pourcentage d’optimistes est descendu à 8%.

Il faut dire que, selon les dernières statistiques de l’Institut des comptes nationaux (ICN), l’activité du secteur de la construction a reculé d’1,2% durant le quatrième trimestre de 2012 et d’1,6% à un an d’écart. L’emploi a également enregistré un recul au quatrième trimestre 2012 (-0,5%). Par rapport au dernier trimestre de 2011, le secteur a ainsi perdu 2.800 emplois au dernier trimestre 2012.

Pendant le premier trimestre de 2013, le carnet de commandes des entrepreneurs comprenait, selon la moyenne trimestrielle, du travail pour 5,41 mois. Il s’agit d’une légère augmentation (0,5%) par rapport au dernier trimestre de 2012 mais «la tendance reste toutefois négative», note la Confédération Construction.