L’édito par Thierry DUPIèreux

Forte personnalité

Forte personnalité

Thierry Dupiereux, rédacteur en chef des Editions de l'Avenir EDA - Jacques Duchateau

C’est un reportage diffusé sur la télévision française en 1979. Juste avant les élections législatives. Margaret Thatcher est en pleine campagne électorale.

Margaret Thatcher est en pleine campagne électorale. « Son offensive de charme a conquis les uns et agacé les autres », affirme le commentaire en préambule, « selon ses amis ou ses ennemis, elle est l’ange gardien ou la fée Carabosse. En fait, elle a, comme on dit une forte personnalité ». Grosso modo, les années 80 qui suivront ne viendront que forcer le trait de cette forte personnalité. Les avis de ses partisans et opposants ne feront que se renforcer tout au long d’un règne marqué par des mesures prises en fonction d’un seul prisme, celui d’un libéralisme radical. Partie en croisade contre le socialisme anglais, la Dame de fer va traverser les années 80 avec une assurance butée. Même l’arrivée d’un socialiste au pouvoir chez ces ennemis héréditaires que sont les Français n’entamera pas ses convictions. Au contraire. Elle trouvera là une raison supplémentaire d’exister. Alors qu’on nationalise d’un côté de la Manche, on privatise de l’autre. Deux visions du monde s’affrontent. Entre Thatcher et Mitterrand, ce sera toujours à couteaux tirés malgré les rapprochements de circonstance (sur la guerre des Malouines notamment).

Admirée ou haïe, Margaret Thatcher sera une figure emblématique à plus d’un titre. Ainsi, aujourd’hui encore son euroscepticisme plane sur les relations tumultueuses entre le Royaume Uni et la bannière étoilée («We want our money back»).

À l’actif de Thatcher, on mettra aussi l’assiduité avec laquelle elle a cassé l’image qu’on aurait pu se faire de la femme en politique. Ainsi pour en revenir à notre émission télé de 1979 sur la campagne de la candidate conservatrice, on peut entendre cette autre phrase en tout début de reportage : «C’est une ménagère comme les autres et les travaux d’aiguille n’ont pas de secret pour elle.» Qui aujourd’hui commencerait, de la sorte, un reportage sur Angela Merkel? Plus personne. Les mentalités ont changé et c’est peu dire que Margaret Thatcher y a contribué. Cette Iron Lady fut une personnalité hors du commun, marquante pour son époque. À présent, sur le bilan social de son règne et sur la façon dont elle a imposé sa vision libérale, chacun se positionnera en fonction de ses convictions. Ange gardien ou fée Carabosse? That’s (again & again) the question.

Nos dernières videos