Babx plane avec ses drones personnels

Après s’être occupé des albums de Camelia Jordana et de L, Babx (David Babin de son vrai nom) revient avec un troisième opus sous le bras.

Intitulé Drones personnels, ce disque multi-couches qui laisse beaucoup de place aux machines et aux guitares, inspiré par le psychédélisme de Bowie, les rêveries de Laurie Anderson. Pas question de chansons légères, excepté le duo avec Camelia Jordana sur Je ne t’ai jamais aimé. Babx parle pêle-mêle de sa grand-mère décédée, de son attente des E.T., des prédictions mayas foireuses, d’Helsinki, du tsunami… Une fois que l’on rentre dans son univers, on n’en sort plus. Mais il faut y entrer… ¦ M.U.

Wagram

Nos dernières videos