FOOTBALL

Anderlecht: pourquoi y croire et pourquoi douter

Anderlecht: pourquoi y croire et pourquoi douter

Anderlecht (ici Suarez et Kouyaté) va-t-il se relever dès samedi prochain au Standard? Belga

Le Sporting est à un tournant de sa saison après sa défaite initiale en play-off et avant de se déplacer au Standard samedi.

Les raisons d'y croire

Anderlecht a fait une très mauvaise opération en ce week-end pascal mais il reste leader et, des six équipes des PO1, c’est lui qui a présenté le meilleur football. Et tout cela sans le concours de Mbokani, de Jovanovic et avec Suarez et De Zeeuw à court de rythme. Le Sporting a signé contre Genk ses meilleures 60 minutes en 2013 alors qu’il y a deux semaines, en quittant Gand, John van den Brom semblait ne plus savoir à quel saint se vouer.

Le Néerlandais est à peu près dans le… même état aujourd’hui mais au moins a-t-il des raisons d’espérer. À l’exception de la défaite à Charleroi, Anderlecht n’a jamais été surclassé par son adversaire lors de ses quatre autres défaites sur la scène belge que ce soit à Genk en Coupe, contre les mêmes Limbourgeois lundi, au Standard et face à Z-Waregem. C’est systématiquement son manque d’efficacité (voir les raisons de douter) qui lui a coûté très cher.

À condition qu’ils ne soient pas aussi nerveux que lors de leurs dernières sorties, Jovanovic (7 buts, 13 assists) et Mbokani (17 buts) pourraient faire beaucoup de bien lorsqu’ils rentreront de suspension respectivement au Standard et contre Bruges.¦

Les raisons de douter

Sur ses cinq derniers matches officiels, Anderlecht s’est incliné à trois reprises et n’a remporté qu’une petite victoire contre Malines (1-0). Certes, le champion de Belgique a terminé la phase classique avec la meilleure attaque (69 buts) mais lors de ses huit dernières sorties en championnat, il n’a gagné qu’un seul match par plus d’un but d’écart, contre Charleroi (2-0). Et il ne s’est pas montré plus prolixe en demi-finale de Coupe contre Genk. Ces deux derniers mois, le Sporting ne tourne plus qu’au rythme d’1,375 but par rencontre alors qu’il présente une moyenne de 2,225 goals par match pour les 31 journées de Pro League disputées cette saison.

Présentant la défense la plus imperméable de la phase classique (27 buts), le leader s’est fait surprendre comme un débutant sur deux phases arrêtées lundi contre Genk.

Tous ces constats ne donnent pas le moral aux Bruxellois qui l’ont rarement eu aussi bas dans les chaussettes. La défaite du lundi de Pâques a fait extrêmement mal au Sporting alors que la victoire qui lui tendait les deux bras contre Genk lui aurait pratiquement déjà offert son 32e titre.¦

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 Union St-Gill. 16 11 4 1 41/17 34
2 Antwerp 16 9 4 3 29/18 30
3 FC Bruges 16 8 2 6 29/21 30
4 FC Malines 16 8 6 2 28/28 26
5 Charleroi 16 7 4 5 28/22 26
6 Anderlecht 16 6 3 7 31/22 25
7 La Gantoise 16 7 6 3 26/17 24
8 Eupen 16 6 6 4 26/24 22
9 Courtrai 16 5 4 7 20/19 22
10 KRC Genk 16 6 7 3 30/28 21
11 St-Trond 16 6 7 3 17/23 21
12 Standard 16 5 6 5 18/26 20
13 OH Louvain 16 4 4 8 22/26 20
14 FC Seraing 16 6 9 1 21/28 19
15 Ostende 16 5 9 2 19/35 17
16 Zulte-Waregem 16 4 7 5 25/35 17
17 Cercle Bruges 16 3 9 4 18/24 13
18 Beerschot 16 2 11 3 15/30 9
Nos dernières videos