Ibrahimovic n’avait pas envie que le Barça lui vole la vedette

Ibrahimovic n’avait pas envie que le Barça lui vole la vedette

Longtemps, Zlatan s’est cherché… avant de se réveiller dans le dernier quart d’heure.

Reporters

Le Barça a cru ramener la victoire de Paris, mais Ibrahimovic s’est arraché. Et le PSG garde un mince espoir après ce 1/4 de finale aller.

 

Paris St-G.   2

Barcelone   2

 

Assistance : 45 000 spectateurs.

Arbitre : M. Stark.

Cartes jaunes : Pique, Alba, Matuidi, Beckham, Mascherano, Alves, Ibrahimovic, Sirigu.

Buts : Messi (0-1, 38e ), Ibrahimovic (1-1, 79e ), Xavi s.p. (1-2, 89e ), Matuidi (2-2, 90e +4).

PARIS SAINT-GERMAIN : Sirigu; Jallet, Alex, Thiago Silva, Maxwell; Matuidi, Beckham (70e , Verratti), Pastore (76e , Gameiro), Lucas; Lavezzi (66e , Menez), Ibrahimovic.

BARCELONE : Valdes; Dani Alves, Pique, Mascherano (83e , Bartra), Jordi Alba; Busquets, Iniesta, Xavi; Sanchez, Villa, Messi (46e , Fabregas).

En huitième de finale de cette Ligue des Champions, le Barça avait montré qu’il était capable de remonter un handicap de deux buts après avoir perdu 2-0 l’aller. Hier, il n’a plus eu envie de jouer avec le feu. Les hommes de Tita Vilanova – de retour sur le banc pour la première fois après deux mois consacrés à soigner son cancer – ont réalisé une bonne partie du boulot dès la première manche de ces quarts de finale, en ramenant un bon 2-2 du PSG.

Paris n’a pas démérité, mais s’il veut empêcher Messi & co de valider son ticket pour le carré final mercredi prochain, au Camp Nou, il devra faire beaucoup mieux qu’hier. Surtout au rayon offensif, où il a manqué de poids durant 75 minutes, malgré la titularisation de Beckham (qui n’avait plus connu un tel honneur en C1 depuis février 2010) derrière le quatuor Lavezzi-Lucas-Pastore-Ibrahimovic. Il a fallu attendre la 79e minute pour que ces quatre «fantastiques» ne fassent enfin mal à la défense barcelonaise, lorsque Zlatan égalisait après une tête de Thiago Silva repoussée par le poteau.

Égaliser, seulement, car c’est bien le Barça qui avait ouvert le score. Via Messi, évidemment. Bien isolé par un magistral extérieur du pied droit de Dani Alves, l’Argentin inscrivait son huitième but de C1... son 57e de la saison pour le Barça!

Messi buteur puis blessé

Les Catalans avaient bien laissé passer l’orage du début de match, lorsque Lavezzi, lancé par Pastore, se jouait de Pique pour trouver le poteau de Valdes (5e ).

Mais pour le Barça, les choses se déroulaient moins bien en deuxième période. D’abord parce que les Parisiens égalisaient via l’inévitable Ibrahimovic, à la réception d’une tête de Thiago Silva renvoyée par le poteau (79e ). Mais aussi parce que l’inégalable Lionel Messi était sorti sur blessure dès la mi-temps. Touché à l’arrière de la cuisse, le Ballon d’Or n’était pas revenu en deuxième période, et ses inspirations manquaient cruellement aux Catalans. Pourtant, le Barça aurait pu se mettre à l’abri à l’heure de jeu, mais Alexis Sanchez, seul face à Sirigu, traînait et ratait l’immanquable (63e ).

Deux buts dans un final fou

Alors qu’on croyait se diriger vers ce 1-1, le Barça plaçait un dernier coup d’accélérateur qui poussait Sirigu à accrocher Alexis Sanchez dans le rectangle. Xavi ne ratait pas la transformation du penalty (1-2, 89e )... mais n’offrait pas la victoire aux Blaugranas, puisque Valdes laissait filer un tir de Matuidi – bien servi par Ibrahimovic – dans les dernières secondes (2-2, 94e ). Le Français offrait ainsi à Paris le droit de rêver à l’exploit au Camp Nou, mercredi prochain. Mais il faudra faire très fort.

Nos dernières videos