budget

Budget: nouvelle réunion au bout de la nuit

Budget: nouvelle réunion au bout de la nuit

Belga

C’est pour ce soir. Mais non. Mais oui. Mais non. Les ministres sont toujours en réunion budgétaire, à un doigt d’un accord.

Ils se sont enfermés à 17 heures pour un nouveau round. Alexander De Croo portait un énorme chapeau sur la tête. Le vice-Premier Open-VLD était désigné comme l’empêcheur d’arriver enfin à un accord. De Croo voudrait ainsi garder, envers et contre l’avis des cinq autres partis, l’objectif de 2,15 % de déficit pour 2013.

Il voudrait pour cela encore réduire «le train de vie de l’État». Impossible pour les autres qui pour la plupart ont déjà l’impression de gérer des départements en guenilles. Et puis, le problème budgétaire ne vient vraiment pas des dépenses publiques inconsidérées mais bien des recettes en chute libre. 80 % du trou à combler trouve son origine dans ces manques de rentrées.

Dans cette optique, et pour ne pas tuer les dernières lueurs d’espoir d’une reprise économique, les cinq autres partis étaient résolus à baisser l’exigence européenne. Le super-flic de l’Europe, le commissaire Olli Rehn aurait ainsi accordé, cette semaine, ce rabais à condition de faire plus d’efforts structurels et de diminuer le ratio de la dette.

Alexander De Croo avait du mal à l’entendre ainsi. En matière d’assainissement budgétaire, les partis flamands et plus spécialement le CD&V et l’Open Vld sont sous la menace permanente des critiques de la N-VA.

Bref. Tout était sur la table depuis mardi et on était très proche d’un accord, répétait-on. Laurette Onkelinx avait déjà réclamé dès mardi soir ses «power point» pour pouvoir expliquer le grand accord sur ce énième ajustement budgétaire. Un signe imparable d’un dénouement proche.

Et puis, le bruit des cloches commençait à se faire entendre. Et pas question d’être encore occupés le jour de Pâques. Bref. Hier soir, on devait atterrir. On essayait. On tentait. Mais oui. Mais non. À l’intérieur de la réunion nocturne, on disait l’ambiance constructive, studieuse, calme. À l’extérieur, on dansait sur un pied puis sur l’autre.

La récolte aux millions serait presque de la routine si l’effort n’était à ce point important. Quasiment 20 millions auront ainsi été trouvés en quelque 18 mois. Hier après-midi, Elio Di Rupo a souligné que les pertes d’emplois enregistrées ses dernières semaines sont beaucoup trop importantes. «Cela doit nous conduire à la prudence quant aux mesures à prendre. C’est l’esprit de la stratégie de relance que le gouvernement fédéral a initié et qu’il entend développer avec les Régions, les syndicats et les patrons. Le soutien à l’emploi, la politique de relance et la protection du pouvoir d’achat des citoyens demeurent des priorités de notre gouvernement», a-t-il assuré. Réponse dans les prochaines heures quand on découvrira le détail des mesures budgétaires décidées.

Nos dernières videos