Le CHU de Liège inaugure une salle d'électrophysiologie interventionnelle

Le Centre hospitalier universitaire de Liège vient d'inaugurer une salle d'électrophysiologie interventionnelle au sein du service cardiologie. Le nouvel appareillage permet de traiter les patients souffrant de pathologies cardiaques tout en limitant le caractère invasif des interventions.

Le CHU de Liège a acquis un nouveau système permettant de traiter les patients souffrant de pathologies cardiaques telles que les arythmies, en particulier la fibrillation auriculaire et les arythmies ventriculaires potentiellement mortelles.

L'appareillage permet de réduire le caractère invasif de l'intervention, réalisée sous anesthésie locale, et assure au médecin qui la pratique une protection maximale contre les radiations.

La nouvelle infrastructure comprend un module de filtration d'air, un système de radiologie "biplan" qui assure une localisation maximale des sondes ou encore un logiciel de reconstruction en 3D qui renvoie une image précise de la cavité cardiaque.

L'équipement permet également de réaliser des procédures de neuroradiologie interventionnelle, une première en Belgique.

La nouvelle salle d'électrophysiologie du CHU de Liège représente un investissement de 3 millions d'euros. Le premier patient a été accueilli en janvier, 75 procédures ont été effectuées depuis lors.

En Belgique, 150.000 personnes souffrent de fibrillation auriculaire et 200.000 d'insuffisance cardiaque.