Procès De GELDER

Kim De Gelder reconnu coupable sur toute la ligne: prison à perpétuité

MISE A JOUR CONTINUE | Kim De Gelder ne sera pas interné. Le "tueur de la crèche de Termonde" a été reconnu coupable de quatre assassinats et déclaré "sain d'esprit". Il ira donc en prison. Il est comdamné à la réclusion à perpétuité.

Le verdict est tombé vers 16h30: Kim De Gelder est coupable d'avoir assassiné deux bébés (Corneel Vermeir et Leon Garcia-Arbesu) et une puéricultrice (Marita Blindeman, 54 ans) à la crèche Fabeltjesland de Termonde le 23 janvier 2009, ainsi qu'Elza Van Raemdonck, 72 ans, une semaine plus tôt. C'est ce qu'a décidé le jury de la cour d'assises de Flandre orientale.

Kim De Gelder est donc également reconnu responsable de ses actes à l'époque. Le jury le déclare également coupable de tentatives d'assassinat sur les autres personnes présentes à la crèche et sur une famille de Vrasene deux jours avant l'assassinat de Elza Van Raemdonck.

De Gelder était accusé d'avoir assassiné Elza Van Raemdonck, 72 ans, le 16 janvier 2009 à Vrasene et, une semaine plus tard, une puéricultrice de 54 ans et deux bébés de neuf mois à la crèche Fabeltjesland à Termonde.

Les jurés n'ont pas suivi la défense, qui affirme que Kim De Gelder était et est schizophrène et n'était donc pas responsable de ses actes.

"Pas de circonstances atténuantes"

Une fois que le jury a terminé de motiver son verdict, l'avocat général Yves Van Den Berge a repris la parole pour requérir une peine de prison à vie. "En toute objectivité, j'ai cherché des circonstances atténuantes. Je n'ai pas dû chercher longtemps, parce qu'il n'y en a pas", a-t-il dit.

Kim De Gelder risque en effet la réclusion à perpétuité, peine prévue dans le Code pénal pour des assassinats. La longueur de la peine pourrait cependant être réduite en fonction d'éventuelles circonstances atténuantes.

"Je vous présente mes excuses pour ce que j'ai provoqué"

L'avocat de la défense, Jaak Haentjens, a plaidé ensuite. Lors de sa première plaidoirie, concernant la culpabilité ou l'irresponsabilité pénale, il avait estimé que son client devait être écarté de la société pour longtemps. Il avait aussi affirmé que les parents de Kim De Gelder partageaient cette opinion.

Kim De Gelder s'est aussi exprimé. "Si c'est la dernière fois que je peux m'exprimer, je voudrais dire que je présente mes excuses pour ce que j'ai provoqué pour les victimes et ce que j'ai provoqué dans la société", a-t-il déclaré à l'issue des débats sur la peine devant la cour d'assises de Flandre orientale. "Même si vous ne me croyez pas, je regrette. Mais je voulais vous présenter mes excuses puisque c'est la dernière fois que je peux parler", a-t-il poursuivi, marquant plusieurs arrêts.

Perpétuité

La peine est finalement tombée peu après 19h. De Gelder est condamné à la réclusion à perpétuité, conformément à ce que l'avocat général avait requis. Une peine de sûreté de 25 ans est assortie. Le jury et la cour ont épinglé la manière dont il a "lâchement" assassiné quatre personnes et infligé de graves blessures aux victimes.

Pour les parties civiles, c'est le soulagement:

Nos dernières videos