Les médecins approuvent l’accord

Les généralistes se sont montrés plus enthousiastes que les spécialistes, sur l’accord médico-mutuelliste.

REPORTERS

L’accord médico-mutuelliste a été approuvé par plus de 80 % des médecins du pays. La ministre de la Santé s’en réjouit.

Une très large majorité des médecins du pays a approuvé le nouvel accord tarifaire négocié avec les mutualités, a annoncé hier l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami).

Médecins et mutualités avaient convenu en janvier dernier d’un nouvel accord tarifaire pour la période 2013-2014. Celui-ci prévoit une hausse des honoraires des médecins et spécialistes de 2 %. Les actes techniques posés par un généraliste ne progressent, eux, que de 1 %.

Les médecins en désaccord sont libres de pratiquer d’autres tarifs, mais ils ne bénéficient alors pas des avantages conférés aux médecins conventionnés. Une prime annuelle de 434 euros est notamment allouée aux médecins pratiquant les tarifs officiels.

Selon l’Inami, 83,10 % des médecins belges ont approuvé l’accord. C’est une légère diminution par rapport à l’accord médico-mut précédent, qui avait recueilli 83,23 % d’avis favorables, mais cela reste une majorité très large.

Les généralistes plus que les spécialistes

L’enthousiasme est toutefois plus grand auprès des généralistes (87,87 %) que chez les spécialistes (79,96 %).

Le plus grand nombre de spécialistes conventionnés se retrouve chez les urgentistes, les intensivistes, les gérontologues, les oncologues et les biologistes cliniques. Les dermatologues, chirurgiens plasticiens, ophtalmologues, et gynécologues figurent, eux, parmi les moins conventionnés.

Dans un communiqué, la ministre fédérale de la Santé, Laurette Onkelinx (PS), s’est félicitée de ce «taux d’adhésion positif dans un contexte budgétaire difficile».

«L’application de cet accord permettra aux patients de trouver dans un environnement proche, des médecins de qualité, proposant des soins à des prix abordables», a-t-elle commenté.