Namur

Le portique sur l’écluse est démonté

Le portique sur l’écluse est démonté

C’est un dispositif plus léger qui a été installé sur la passerelle de l’écluse de La Plante.

ÉdA – 201858912683

Le portique litigieux sur la passerelle de l’écluse de La Plante a été partiellement démonté, après 10 mois d’existence problématique.

Il en aura fait couler de l’encre et déclencher les passions, ce fameux portique. En avril dernier, les usagers découvraient avec surprise sur la passerelle de l’écluse de La Plante l’aménagement d’une armature métallique relativement sophistiquée, qui entrave le passage.

C’est le Service Public de Wallonie (SPW) qui venait de passer par là sur injonction du ministre wallon des travaux publics et de l’équipement Carlo di Antonio.

Problèmes pour les cyclistes, les parents avec poussette

L’armature posait des problèmes importants en termes de mobilité. Le parlementaire Écolo Stéphane Hazée interpellait d’ailleurs le ministre, à plusieurs reprises : « les personnes avec une poussette ou un landau peuvent être en difficulté, les cyclistes avec un siège enfant ne peuvent passer qu’en soulevant leur vélo, tandis que les vélos avec remorque, les personnes conduisant un landau pour deux enfants ou les personnes en voiturette semblent condamnés à rebrousser chemin! »

Or, insistait le mandataire Écolo, la passerelle de l’écluse de La Plante relie les deux rives de la Meuse entre Jambes et Namur et constitue un axe important du réseau de voiries à disposition des piétons et cyclistes namurois. Ainsi, elle est quotidiennement empruntée par des centaines d’usagers, voire davantage en belle saison, puisque les promeneurs, marcheurs, joggeurs, vttistes ou cyclorandonneurs y croisent piétons et cyclistes au quotidien.

Bref, le portique ne convainquait pas. Le conseil communal de la Ville de Namur adoptait unanimement une résolution dans le même sens en avril 2012. Une action de mobilisation citoyenne avait aussi été organisée courant août 2012.

Commandable à distance par l’éclusier

Nouvelle surprise cette semaine pour les usagers : le portique a été partiellement démonté et remplacé par un dispositif plus léger. Il est à présent amovible et peut être commandé à distance par l’éclusier. On ignore encore quelles seront les modalités pratiques. Stéphane Hazée réinterroge le ministre.