Comment devenir religion officielle ?

C’est le parlement qui tranche sur cinq critères de reconnaissance.

Associated Press/Reporters

Pour être reconnu comme religion en Belgique, il faut répondre à cinq critères : regrouper un grand nombre de fidèles (plusieurs dizaines de milliers), être structuré de façon à avoir un organe représentatif pouvant représenter le culte concerné dans ses rapports avec l’autorité civile; être établi dans le pays depuis une période importante (depuis plusieurs décennies); avoir une utilité sociale; et ne développer aucune activité qui va à l’encontre de l’ordre social.

C’est le parlement qui tranche sur ces cinq critères. Pour le bouddhisme, qui a déposé sa demande d’être reconnue comme philosophie non confessionnelle en 2006, le parlement a dit que les critères étaient remplis, et lui a octroyé un crédit (200 000 €) pour s’organiser en vue de sa reconnaissance, renouvelé annuellement… La reconnaissance en tant que telle pourrait être discutée en 2013, selon Gerolf Falter, responsable du dossier culte au cabinet de la ministre de la Justice.

Combien ça coûte ?

Il y a actuellement six religions officielles en Belgique : catholique, orthodoxe, protestante, anglicane, israélite et islamique.

Depuis la création de la Belgique, l’État (fédéral) paie les serviteurs du culte. Sur le budget 2013 environ 82 millions€ seront alloués aux catholiques, et 7,4 seront répartis entre les protestants, orthodoxes, israélites et anglicans. L’État doit aussi verser 14 millions pour la laïcité, qui n’est pas une religion, mais dépend du même article 181 de la constitution belge. L’islam touche 3,4 millions et le bouddhisme 0,2 million.

A.S.