article abonné offert

Wasseiges : déjà les marnières

Il y a quelques jours, la vétérinaire Karine Huynen, qui habite rue Baron d’Obin, à Wasseiges, apprenait de sa compagnie d’assurance son refus de financer à nouveau les trous causés par les marnières sous sa maison. Des travaux de consolidation pour 90 000 € ont déjà été entrepris aux frais de l’assurance, mais les experts ont déterminé onze endroits sous sa propriété où la marnière est fragile. Et là, l’assurance n’en veut plus.