article abonné offert

charleroi

Subsides culturels en péril selon Écolo

Écolo est inquiet pour l’avenir de la culture à Charleroi. Selon le chef de file du groupe d’opposition au conseil communal, «il ne suffit pas d’affirmer que la culture est un levier de redéveloppement pour la ville comme l’a fait Paul Magnette. Il faut donner à ses opérateurs les moyens de leurs ambitions», indique Luc Parmentier. Pour lui, c’est loin d’être le cas dans le budget fonctionnel qui sera soumis au vote des conseillers ce lundi. «Hormis l’ASBL Rockerill qui voit tripler ses moyens et le centre culturel régional l’Eden qui conserve ses 560.000 euros, tous les acteurs culturels carolos vont perdre en 2013 une partie de leurs moyens, voire la totalité de leurs subsides! »

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 57 des 271 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?