littérature

Le premier livre 2.0 sans fin

Jean-Thierry Lechein a publié un livre atypique. Tout au long des 200 pages, pas une seule ligne de texte. À la place? Des QR codes.

Derrière des QR codes (ou flash codes), sortes de codes-barres évolués, l’auteur a «caché» cinq ans de recherches ufologiques.

Comment lire votre ouvrage qui est « écrit » sans mot ?

Le texte est en fait présent sur un serveur. Les contenus sont dissociés du support. Pour pouvoir accéder au contenu de la page, il faut une tablette ou un smartphone et un logiciel de lecture des QR codes. On flashe le code et on accède au contenu de la page. On peut donc tomber également sur autre chose que du texte, comme des vidéos ou du son.

Une première mondiale ?

Tout à fait. Le procédé des QR codes avait déjà été utilisé en complément du texte dans l’Hyperlivre d’Attali, pour renvoyer le lecteur à du contenu supplémentaire sur internet, mais c’est la première fois qu’un ouvrage en est intégralement composé.

Comment est née l’idée ?

Elle est intimement liée au sujet de mon livre. Tout est parti de la découverte d’un livre de 1615 parlant d’une rencontre du 3e type. Je pensais que tout le phénomène « OVNI » avait commencé dans les années 40 aux USA, cette trouvaille m’a donc passionné. J’ai fait des recherches dans le domaine pour savoir si ce n’était pas un canular. Durant 5 ans j’ai découvert un monde que je ne connaissais pas, et des tonnes de documents. Je voulais écrire un livre sur le sujet pour partager tout ça…

Et ça ne « rentrait pas » dans un livre classique ?

Non, en plus je voulais pouvoir renvoyer à des ressources de l’internet qui m’avaient aidé durant ma recherche. Le recours au virtuel permet de donner accès à ces vidéos, ces sons. Je n’aurais pu rendre compte de tout ça uniquement par le texte. Et c’est un peu une déformation professionnelle : je suis ingénieur informaticien et j’avais travaillé sur un projet de réalité augmentée, la connexion d’objets réels avec des contenus virtuels.

Mais pourquoi ne pas avoir fait du tout virtuel ?

J’ai beau être ingénieur informaticien, je suis beaucoup trop attaché au livre papier. Je n’arrive pas à me résoudre à l’idée de le voir disparaître un jour. J’espère d’ailleurs qu’en mêlant les avantages du numérique au bon vieux livre papier, j’ouvre la voie à sa survie.

Le contenu étant dématérialisé, il n’est figé…

C’est un livre sans le mot fin, il peut évoluer en permanence. L’ufoarchéologie évolue tous les jours, il y a de nouveaux témoignages qui arrivent constamment. Le QRbook pourra suivre cette évolution. On peut même envisager un mode d’écriture collectif !

D’autres livres du même type sont-ils en préparation ?

Oui, y compris dans l’univers du cinéma. Il parlera des effets spéciaux et le procédé permettra qu’on voie effectivement les méthodes et les résultats. Dans une autre évolution j’aimerais aussi travailler avec des artistes pour esthétiser les QR codes.¦

QR1BOOK de Jean-Thierry Lechein, éditions chamaneditionnumeric, 200 pages, 15 €.