COMMUNALES 2012

Anvers: Bart De Wever fait la part belle à la sécurité

Anvers: Bart De Wever fait la part belle à la sécurité

De Wever souhaiterait notamment installer des caméras de reconnaissance de plaques d’immatriculation sur le ring anversois.

Belga

Trois semaines après son triomphe aux élections communales, Bart De Wever n’est toujours pas parvenu à former une coalition à Anvers. Le président de la N-VA a néanmoins réalisé une note de formation où les thèmes sécuritaires sont bien en évidence.

La note de formation «Respect voor A», que Bart De Wever a transmise à ses possibles futurs partenaires de coalition à Anvers, porte une attention particulière aux questions de sécurité, rapporte ce lundi Gazet van Antwerpen. De Standaard a également pu consulter la note et il y voit surtout un «renversement des tendances» en matière de mobilité locale.

De Wever a envoyé cette note, de 52 pages, durant le week-end aux têtes de liste de Stadslijst (sp.a-CD&V), Groen et Open Vld. Le document a clairement des accents de centre-droite, non seulement en ce qui concerne le tracé BAM mais aussi la politique sociale, des visions très différentes de celles du parti écologiste flamand Groen. Ainsi, Bart De Wever entend maintenir l’interdiction du port du foulard aux guichets de la ville.

Tolérance zéro contre la violence

La note de formation fait de la sécurité un thème prioritaire, avec une tolérance zéro pour toutes les formes de violence. Bart De Wever souhaite en outre installer des caméras de reconnaissance de plaques d’immatriculation sur le ring dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue et les cambriolages. Il envisage aussi, entre autres, une interdiction de la vente d’alcool dans les magasins de nuit après 22 heures.

En matière de mobilité, des portiques automatiques dans le métro devront permettre de réduire le nombre de fraudeurs. Pour le trafic, Bart De Wever mise sur la fluidité, le maintien du nombre de places de parking et l’ouverture continue des quais à la circulation.

Le formateur souhaite encore que la connaissance du néerlandais soit imposée lors de l’attribution d’un revenu d’intégration et d’un logement social.