hiver

Intoxications au monoxyde de carbone, à Ath et Petigny

Six personnes, victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone, ont été hospitalisées samedi après-midi à Ath, puis transférées à Neder-Over-Heembeek.

Les faits se sont produits samedi vers 14h10 dans une habitation de la chaussée de Bruxelles à Ath.

Six personnes souffrant de nausées se sont spontanément présentées au Réseau hospitalier de médecine sociale (RHMS) d’Ath où un examen a rapidement permis de déterminer que les occupants de cette habitation avaient été victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Bien que leurs jours ne soient pas en danger, les victimes ont été transférées vers le caisson hyperbare de l’hôpital militaire de Neder-Over-Heembeek.

Les pompiers d’Ath se sont rendus dans la maison en cause afin d’y vérifier le taux de CO. Celui-ci y était effectivement très élevé.

Selon les pompiers d’Ath, le mauvais fonctionnement d’une chaudière serait à l’origine de l’intoxication. Il n’est pas impossible qu’un tuyau d’évacuation, bouché par un nid d’oiseaux, soit la cause du dysfonctionnement.

À Petigny, près de Couvin, une femme de 32 ans a été retrouvée morte vendredi soir dans une habitation du camping du Caillou d’Eau.

La Bruxelloise de 32 ans passait quelques jours au camping en compagnie de son frère et de quelques amis.

Elle prenait une douche quand le drame est survenu. Après plusieurs minutes, son frère, inquiet de ne pas la voir revenir, est allé frapper à la porte mais elle ne répondait pas. Il a alors défoncé la porte et l’a découverte inanimée. La trentenaire était déjà décédée quand les secours sont arrivés sur les lieux.

Elle pourrait avoir été intoxiquée au CO à cause du chauffe-eau à gaz mais l’hypothèse d’une rupture d’anévrisme n’est pas écartée.