formule 1 Grand Prix d’Abou Dhabi

Raïkkönen en offre une à Lotus

Raïkkönen en offre une à Lotus

C’était la joie du côté de Raïkkönen et de Vettel, alors qu’Alonso se fait un peu plus dubitatif.

ssociated Press/Reporters

Lotus s’est imposé à Abou Dhabi, grâce à Raïkkönen, alors que Vettel, parti 24e , a terminé sur 3e juste derrière Alonso

Entre cette première victoire cette saison d’une Lotus, pilotée par un certain Raïkkönen, qui n’avait plus gagné un Grand Prix depuis 2009 (c’était à Francorchamps) et cette remontée de Vettel, passé de la 24e à la 3e place, que choisir? L’Allemand n’aura finalement concédé que trois points à Alonso, deuxième hier à Abou Dhabi, alors qu’il avait payé très cher une étourderie de son écurie. Ainsi, à l’issue des essais qualificatifs qu’il avait terminé à la 3e place, Vettel fut incapable de ranger sa voiture au parc fermé : il ne restait plus que 850 millilitres de carburant dans le réservoir de sa RB8. Or, la réglementation impose à tout pilote de regagner la voie des stands avec au moins un litre de carburant dans le réservoir afin que la FIA puisse procéder à un échantillon d’essence.

Le leader du championnat avait donc choisi de partir de la voie des stands pour, finalement, signer un résultat qui lui permet de conserver 10 points d’avance sur Alonso au championnat.

Quant à Raïkkönen, auteur d’un excellent départ qui l’a vu prendre d’emblée la 2e place, il offre un premier bouquet à l’ex-écurie Renault F1 depuis 2008, et un autre premier à Lotus depuis 1987. Iceman a aussi profité des malheurs de Hamilton. Le pilote McLaren qui avait dominé le week-end de la tête et des épaules, a été contraint à l’abandon dans le premier tiers de la course, sur panne mécanique. L’Anglais avait déjà connu pareille mésaventure à Singapour.

Mais d’autres incidents ont aussi emaillé ce Grand Prix et ont, fatalement, profité à Vettel. Ainsi, il y a eu l’accrochage entre Hülkenberg et son équipier Paul di Resta dès l’extinction des feux rouges. Nico Rosberg a ensuite percuté d’une manière spectaculaire la HRT de Narain Karthikeyan quelques tours plus tard, ce qui a donné lieu à la première sortie en piste de la voiture de sécurité. Mark Webber est ensuite parti en tête-à-queue après une touchette avec Maldonado (Williams), tout comme Felipe Massa après un contact avec Webber. Vettel est pourtant passé près de la correctionnelle à plusieurs reprises, en endommageant son aileron avant dès le début de course, puis en effectuant une touchette sur un panneau, après avoir évité Ricciardo durant la neutralisation, l’obligeant à changer d’aileron. Enfin, son dépassement autoritaire sur Button à deux tours de la fin aurait pu coûter cher si le Britannique avait refermé la porte…