L’édito par Thierry dupièreux

Charia hors-la-loi

Charia hors-la-loi

Thierry Dupiereux, rédacteur en chef des Editions de l'Avenir, Vers l'Avenir, Le Jour, Le courrier, www.lavenir.net EDA - Jacques Duchateau

Les propos des deux élus de la liste ISLAM à Anderlecht et Molenbeek n’en finissent pas de faire des remous. Ces deux-là sont clairs, ils veulent qu’à terme la loi islamique (la charia) soit appliquée en Belgique. Mariage des adolescentes et interdiction de la mixité dans certains lieux (écoles, piscines) figurent parmi leurs revendications. Face à celles-ci qui sont en totale opposition avec l’évolution de notre société et ses valeurs de libertés, ces deux élus se mettent en marge. Une pétition qui regroupe déjà plus de 21 000 signatures circule sur internet. Elle demande l’annulation de l’élection de ces deux candidats qui se seraient rendus coupables de faits «incompatibles avec la fonction qu’ils veulent exercer au sein de l’assemblée communale démocratique et en totale opposition avec le serment d’allégeance qu’ils seront tenus de prêter à leur mise en place aux conseils communaux le 3 décembre prochain ». Le monde politique est donc appelé à réagir.

Manifestation de la vigilance citoyenne, cette pétition est le signe d’un réel malaise et d’une peur face à la montée de l’intégrisme.

Néanmoins, il serait bon d’aller plus loin, d’exiger d’autres engagements du monde politique. Comme celui de prendre des positions claires sur les questions qui traitent de la séparation entre l’État et la religion, au-delà de tout calcul électoraliste. Comme celui, aussi, de tout faire pour donner un avenir aux jeunes de certains quartiers de Molenbeek et d’Anderlecht qui, fragilisés, s’obstinent à cultiver une différence radicale qui s’abreuve aux discours d’illuminés ou d’ennemis de la démocratie. Sur ce dernier point, un sociologue français vient de sortir une étude interpellante et polémique démontrant que les jeunes Français issus de l’immigration sont plus radicaux que leurs aînés. Explication donnée dans le Monde, ce week-end, «il existe une corrélation entre inégalité, échec scolaire, chômage durable, ségrégation et l’importance accordée à la religion : voir son avenir «terrestre» fermé renforce la croyance et le fait de pratiquer». Il semble donc urgent de travailler en profondeur et d’éviter l’entretien d’un terreau idéologique et électoral propice aux thuriféraires de la charia.