Emily Hoyos: «Il y a moyen de faire échouer Bart De Wever»

Emily Hoyos: «Il y a moyen de faire échouer Bart De Wever»

Faire réussir Bruxelles et la Wallonie, c’est faire échouer Bart De Wever, selon Émily Hoyos.

Belga

Émily Hoyos parle des propos «insultants» et de la «surenchère stérile» de Bart De Wever qui, dans la foulée du drame de Ford Genk, a estimé que l’économie du pays se «wallonisait».

Les propos de Bart De Wever sont «dangereux», dit la co-présidente des Verts. Ils mettent les gens et les opinions publiques les unes contre les autres. «Entre-temps, il parle, il parle. Mais on ne voit pas venir sa majorité à Anvers. Il a fait la même chose au fédéral. Il a été incapable de proposer un compromis», sourit-elle.

Or, pour Émily Hoyos, «faire de la politique, c’est donner de l’espoir aux gens en mouillant son maillot .» Précisément ce que ne fait pas Bart De Wever. Elle se dit peu inquiète de la montée de la N-VA, car elle est «foncièrement optimiste tout étant lucide.»

D’ailleurs, estime-t-elle, «il y a moyen de faire échouer Bart De Wever : en faisant réussir Bruxelles et la Wallonie. Le moteur de la N-VA, c’est un discours sur les faibles performances francophones et sur la corruption. Il faut redresser tout ça. Et de toute façon, N-VA ou pas, séparation du pays ou pas, c’est ce qu’on doit faire. Bart De Wever peut dire ce qu’il veut. Mon énergie va dans le redéploiement de Bruxelles et de la Wallonie.»

C. Ern.