Emily Hoyos: "Écolo n’est pas le petit frère du PS"

Emily Hoyos: "Écolo n’est pas le petit frère du PS"

« Quand le PS est un allié pour la modernité, on travaille avec. Sinon, non. »

REPORTERS

Interview de la coprésidente d'Ecolo.

Émily Hoyos, vous dites que votre objectif est de moderniser les communes. Moderniser, c’est mettre le PS dans l’opposition ?

Non. C’est assez rare, en fait. Certes, il y a des cas notoires cette fois-ci. Mais on l’avait déjà fait à Amay. Et je sais que des fiefs symboliques sont tombés comme à Molenbeek. Mais Robert Collignon, pour la Wallonie, vaut bien le poids d’un Philippe Moureaux à Bruxelles. Quand le PS est un allié pour la modernité, on travaille avec. Sinon, non. Et cela dépend bien entendu aussi du choix de l’électeur.

Votre objectif est-il de mettre le PS hors des majorités régionales en 2014 ?

Notre unique boussole est notre projet politique. Écolo n’est le petit frère ou la petite sœur de personne. Ni du PS ni de personne.

Moderniser la Wallonie serait la gouverner sans le PS ?

Moderniser la Wallonie serait investir dans les énergies vertes, poursuivre le redéploiement économique, arrêter le saupoudrage, investir dans la formation des travailleurs. Pour le reste, on verra les scores. Et moderniser la Wallonie c’est avoir une vigilance sans faille sur nos pratiques éthiques en politique.

Comme avec le décret décumul des mandats ? Il paraît que les socialistes vous en veulent pour ça…

Les députés PS ont voté ce décret. De leur plein gré ou pas. Mais ils l’ont voté.

Et à Bruxelles, pourquoi ce décret décumul n’est-il pas adopté, alors ?

La présidente du parlement bruxellois (NDLR : François Dupuis, PS) a pris l’initiative très curieuse et sans avertir personne d’envoyer le texte au Conseil d’État pour avis. Elle a voulu gagner du temps, en espérant que la Cours constitutionnelle casserait le décret décumul wallon. Mais ça n’a pas été cassé. Ils ont joué. Ils ont perdu. Donc ça va se faire à Bruxelles, oui. ¦

C. Ern.