Le lion n’a pas renoncé à rugir

Pour la 208 R5, même statique, c’était la première sortie après sa présentation officielle au Mondial de l’Automobile à Paris à la mi-octobre. Rendez-vous dans un an pour la voir rouler ?

Incontournable et pourtant… absent de la liste des engagés, l’importateur Peugeot a fait l’actualité sur cette 39e édition. Dès vendredi soir, d’abord, avec une mise à l’honeur des bolides (205 T16, 206 WRC, 207 S2000) et pilotes vus au moins un jour en «Lionnes» (Delecour, Saby, Meeke, Neuville, Thiry, De Mevius, Snijers, Cols,...), sur la Grand-place hutoise.

«Ce fut l’occasion pour nous de faire le pont entre le passé, le présent, soit cette saison de transition, et l’avenir auquel nous croyons fortement, expose Adelheid Terryn, directrice de la communication de Peugeot Belgique-Luxembourg. Nous avons entretenu la flamme lors de ce Condroz, tant en interne qu’en externe (préparateurs, pilotes, grand public,...) car une nouvelle génération de voitures arrive, à l’image de cette 208 R2 qui a ouvert les spéciales en tant que voiture zéro tout le week-end et de la 208 R5, présente ici en exclusivité après avoir été dévoilée au Mondial de l’auto de Paris. Ces modèles prouvent que Peugeot croit toujours au rallye. Même si l’année n’a pas été facile pour le secteur automobile, et que l’actualité économique impose la prudence, nous y croyons. Parce que la discipline reste dans nos veines…»

Si la R2 n’est pas passée inaperçue aux mains de Matthias Boon sur les routes hutoises, c’est peu dire que la version R5, même statique au centre du rallye, a attiré les regards…

Vers une Cup 208 R2 en 2013

«Pour l’une comme pour l’autre l’avenir n’est encore écrit qu’en pointillés, relève A. Terryn. La 208 R2 sera un atout de premier ordre dans le cadre du prochain championnat de Belgique Junior et nous travaillons à la mise sur pied, dès 2013, d’une Coupe belge réservée aux 208 R2. On devrai en savoir plus d’ici quelques semaines.

Au sommet du rallye, nos espoirs reposent sur la 208 R5 qui remplacera la 207 Super 2000, référence de la catégorie. La base : quatre roues motrices, moteur 1,6 l turbo (et plus 2l atmosphérique), boîte séquentielle, voies élargies…

Pourquoi ne pas rêver d’une participation au Condroz de l’an prochain – cette voiture ne sera homologuée qu’à l’automne 2013 seulement – avant une éventuelle implication de notre part en 2014 ? Rien n’est évidemment déjà écrit, mais 2013 ne sera déjà plus une saison de transition (vu la Cup 208 R2). Et avec la R5, Peugeot Sport a déjà réussi à passionner tout le monde. Dont nous. Nous n’avons pas encore de projet précis, mais nous ne manquons pas d’imagination.»

Ar.B.