JUPILER PRO LEAGUE 14e journée

Réveil trop tardif de Gand

Pour la deuxième fois en quatre jours, Genk affrontait un adversaire qui venait d’introniser un nouvel entraîneur. Les Limbourgeois, qui avaient concédé mercredi dernier leur premier revers de la saison contre le Standard (0-2) ont remis les pendules à l’heure en s’imposant sans coup férir au Jules Ottenstadion. Le choc psychologique n’a donc pas vraiment fonctionné pour des Buffalos qui devront élever leur niveau de jeu au cours des prochains mois s’ils entendent décrocher leur qualification pour les play-off I.

Assistance : 10 475.

Arbitre : M. Van de Velde.

Cartes jaunes : Brüls, Van der Bruggen, Fernandez, Barda, Van Hout, Buffel.

Buts : Barda (0-1, 17e ); Plet (0-2, 70e ); Soumahoro (1-2, 85e ).

LA GANTOISE : Padt, Gecov, Nahayo, Melli, Brüls (60e Arbeitman), Mboyo, Van der Bruggen, Rafinha, De Smet (77e Soumahoro), Wallace, Foket (84e Remacle).

GENK : Van Hout, Tshimanga, Joseph-Monrose, Gorius, Anele, Barda (81e Hubert), Buffel, Nadson, Fernadez, De Ceulaer (27e Plet), Kumordzi (65e Hyland).

«En deux jours, il est impossible de transmuter du plomb en or», avait prévenu Bob Peeters. Il n’y a effectivement pas eu de miracle pour sa nouvelle formation, face à un adversaire revanchard mais qui n’a pourtant jamais été sémillant ou impressionnant. Si ce n’est au niveau du réalisme. «Je n’ai strictement rien eu à faire, si ce n’est aller par deux fois pêcher le ballon au fond de mes filets», pestait le gardien Sergio Padt.

De l’envie, les Gantois en ont manifesté, surtout en seconde période. Mais la créativité et le dernier geste ont cruellement fait défaut. Du coup, les occasions gantoises ont été quasi inexistantes pendant une heure.

Plus de droit à l’erreurau CS Bruges et au Lierse

De Smet (transversale), sorti du chapeau de Bob Peeters alors qu’il n’avait quasiment pas joué cette saison, et Mboyo ont alors eu l’occasion d’annihiler le but d’ouverture de Barda, mais un second contre visiteur, ponctué par Plet cette fois, brisait définitivement le (timide) élan gantois. Le 1-2 signé (trop tardivement) par Soumahoro et l’envoi sur le poteau décoché par Arbeitman dans les arrêts de jeu ne permettaient pas aux Buffalos d’arracher ce point qu’ils auraient peut-être mérité au vu de la fin de match.

«Au lendemain de la débâcle à Anderlecht, il était normal que mon équipe éprouve des difficultés à se mettre en branle, analysait un Bob Peeters terriblement déçu. J’ai vraiment bien apprécié sa réaction par la suite. Au décompte final, je n’ai rien à reprocher à mes joueurs. Leur prestation est très encourageante pour l’avenir, même s’il y a encore quelques détails à régler pour marier la manière avec le résultat

Gand reste englué dans le ventre mou du classement avant des déplacements successi

fs au CS Bruges et au Lierse, «deux équipes que je connais bien», rigolait le nouveau T1 gantois.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 21 14 4 3 43/13 45
2 KRC Genk 21 11 5 5 43/27 38
3 Antwerp 21 10 7 4 34/30 34
4 Charleroi 21 10 8 3 32/26 33
5 Ostende 21 9 7 5 30/26 32
6 OH Louvain 21 9 7 5 36/34 32
7 Anderlecht 21 8 5 8 30/25 32
8 Standard 21 8 6 7 26/22 31
9 Zulte-Waregem 21 9 9 3 32/35 30
10 Beerschot 21 9 9 3 41/45 30
11 Courtrai 21 8 8 5 27/30 29
12 Eupen 21 6 6 9 26/33 27
13 La Gantoise 21 8 11 2 29/29 26
14 FC Malines 21 7 9 5 32/36 26
15 St-Trond 21 6 10 5 27/34 23
16 Mouscron 21 5 11 5 18/31 20
17 Cercle Bruges 21 6 14 1 27/37 19
18 Waasland-B. 21 5 12 4 27/47 19