article abonné offert

Un nouveau visage économique

Un nouveau visage économique

Après quasi 40 années de bons et loyaux services, les anciens bureaux douaniers ont été démolis à la fin de l’été. À côté du CART, un second pavillon de bureaux devrait prochainement sortir de terre.

EdA - 201273600396

Vingt ans après «l’âge d’or  » du Risquons-Tout, en 1993, la suppression des contrôles douaniers entraîne malheureusement du jour au lendemain la désertification du parking et d'importants déboires parmi les commerces locaux. Ce sera le cas jusqu'en 2002, date à laquelle démarre le chantier du «CART  » (Centre d'Affaires du Risquons-Tout), où la création de 600 emplois est annoncée par IEG, concepteur et constructeur de ce «Caprice des Dieux  » (son coût avoisine en effet les 2,48 millions d'euros, dont près de deux tiers sont subsidiés).

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 17 des 69 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?