article abonné offert

Prisons

Médecins, la grogne enfle

La réunion trimestrielle du service des soins de santé en prison a été plus brève que de coutume, ce samedi à Bruxelles. En cause, l’absence de deux conférenciers et de nombreux médecins qui entendent manifester leur mauvaise humeur face au comportement de l’État.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 45 des 233 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos