GRANDE-BRETAGNE

Le prof britannique «déçu du coup de frein à son histoire d’amour» avec la lycéenne

Le prof britannique «déçu du coup de frein à son histoire d’amour» avec la lycéenne

AFP

L’enseignant britannique, arrêté vendredi avec la jeune Anglaise de 15 ans avec qui il était en cavale, est «très déçu du coup de frein brutal donné à son histoire d’amour».

L’enseignant britannique, arrêté vendredi avec la jeune Anglaise de 15 ans avec qui il était en cavale depuis une semaine, est prêt à être extradé vers la Grande-Bretagne mais est «très déçu du coup de frein brutal donné à son histoire d’amour», selon son avocat.

Jeremy Forrest, un professeur de mathématiques de 30 ans, a été incarcéré dans la nuit de vendredi à samedi à la maison d’arrêt de Gradignan (sud-ouest de la France). Il y restera jusqu’à l’audience publique de mardi qui doit décider de son extradition vers la Grande Bretagne.

Selon son avocat, Me Daniel Lalanne, il ne s’oppose pas à sa remise aux autorités britanniques. C’est «un garçon charmant», paraissant «plus jeune que son âge», «très discret», et «très déçu du coup de frein brutal donné à son histoire d’amour» avec Megan Stammers, une lycéenne de 15 qui suivait ses cours, a déclaré Me Lalanne après avoir visité l’enseignant samedi matin en prison.

M. Forrest «n’est pas dépressif», a ajouté l’avocat. «Il n’est pas en fuite, il a été arrêté alors qu’il se trouvait à Bordeaux en train de chercher du travail pour prolonger son histoire d’amour un peu plus loin dans un pays peut-être plus compréhensif», a-t-il ajouté.

«Enlèvement d’enfants»

Selon une source proche du dossier, Megan Stammers voyageait avec le passeport de sa mère. Elle sera remise «dès que possible» à sa famille.

L’enseignant et son élève avaient été arrêtés dans le centre de Bordeaux alors qu’ils se rendaient à un entretien pour un travail.

Selon les enquêteurs britanniques, ils avaient quitté le Sussex (sud de l’Angleterre) le 20 septembre à bord de la voiture de l’enseignant, une Ford Fiesta noire.

Un mandat avait été lancé «pour enlèvement d’enfant» car la jeune fille a été «emmenée sans le consentement de ses parents», selon la police britannique.

Neuf heures plus tard, ils prenaient un bateau à Douvres (sud de l’Angleterre) pour traverser La Manche jusqu’à Calais (nord de la France). Des vidéos prises sur le ferry par des caméras de surveillance montraient l’adolescente et l’enseignant, main dans la main.

La majorité sexuelle est fixée à 16 ans au Royaume-Uni et à 15 ans en France, mais il existe toutefois dans ce dernier pays «un délit d’atteinte sexuelle sans violence sur mineur de plus de 15 ans en abusant de l’autorité conférée par ses fonctions».

La lycéenne en route pour Londres

Megan Stammers a embarqué vers 15H15, encadrée par un homme et une femme, sur un vol de la compagnie Easyjet au départ de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, en provenance de Londres-Gatwick.

L'avion a décollé à 15H26 en présence de nombreux médias, contenus à plus d'une centaine de mètres de l'appareil, et la présence de la mineure à son bord n'a été confirmée par une source proche du dossier que près d'une demi-heure plus tard.

Selon un porte-parole de la police du Sussex, à son retour Megan va "être entendue par la police".