SNCB

Les usagers du train sont «égoïstes», estime un syndicaliste

Les usagers du train sont «égoïstes», estime un syndicaliste

Les syndicats pestent sur la réaction de certains voyageurs.

Belga

Alors que le président de la CGSP Cheminots, Jos Digneffe, estime que les réactions suscitées par la grève de mercredi sur le rail sont largement exagérées, l'association des voyageurs TreinTramBus la qualifie, elle, de "précipitée".

L'association des voyageurs TreinTramBus qualifie de "précipitée" la grève du rail de mercredi. "Les négociations sont toujours en cours", a-t-elle indiqué samedi. Elle prévient par ailleurs les navetteurs que le trafic pourrait être perturbé quelques heures avant et après la grève.

"Les syndicats optent pour une grève plutôt que pour une concertation. Un vrai scandale", dénonce le porte-parole de TreinTramBus, Jan Vanseveren. "Nous ne remettons pas en question le droit de grève mais nous estimons qu'on doit y avoir recours qu'en dernier ressort. La concertation doit d'abord recevoir toutes ses chances."

Jan Vanseveren se montre également surpris par les syndicats qui ont affirmé faire grève "pour aider les voyageurs". "Les navetteurs seront encore mercredi les victimes d'un conflit dont ils ne sont pas partie prenante." Jan Vanseveren tient également à souligner qu'il n'est pas opposé aux syndicats. "Nous collaborons avec ceux-ci où c'est possible. Mais nous défendons les intérêts des voyageurs et ils sont ici bafoués."

La grève durera de mardi 22h à mercredi 22h. TreinTramBus prévient par ailleurs les navetteurs que le trafic pourrait être perturbé quelques heures avant et après la grève.

Les usagers du train sont «égoïstes»

Le président de la CGSP Cheminots, Jos Digneffe, estime que les réactions suscitées par la grève de mercredi sur le rail sont largement exagérées. «Les voyageurs pensent que les syndicats ne voient que leur intérêt, mais ils sont eux-mêmes égoïstes. Ils nous traitent de paresseux, alors que nous faisons tous les jours des heures supplémentaires pour compenser le manque de personnel», s’insurge-t-il samedi dans De Morgen.

Le syndicaliste répète que la grève était selon lui inévitable.

M. Digneffe déclare recevoir chaque jour plusieurs e-mails haineux. «Je n’avais encore jamais vécu cela durant ma carrière, cela me rend malade.»

Le sexagénaire, qui prendra sa pension l’an prochain, sera par ailleurs candidat sp.a aux élections du 14 octobre dans la province du Limbourg.

Navetteurs.be lance un système de co-voiturage sur Facebook

A l'occasion de la grève sur le rail du 3 octobre prochain, l'asbl navetteurs.be a lancé un système de co-voiturage sur le site Facebook, annonce l'association samedi dans un communiqué.

Concrètement, la page Facebook met en relation d'une part des navetteurs qui proposent soit une ou plusieurs places dans leur véhicule, et d'autre part des navetteurs qui recherchent un transport vers Bruxelles ou d'autres villes.

Informations: https://www.facebook.com/groups/473375876026597.